(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 075 698 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Mis à jour le 21 janv. 2021
Agence France-Presse

Plus de 96 825 840 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de mercredi, 17 502 nouveaux décès et 674 124 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 4261 nouveaux morts, le Royaume-Uni (1820) et le Mexique (1539).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 406 162 décès pour 24 438 935 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 212 831 morts et 8 638 249 cas, l’Inde avec 152 869 morts (10 610 883 cas), le Mexique avec 144 371 morts (1 688 944 cas), et le Royaume-Uni avec 93 290 morts (3 505 754 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 178 décès pour 100 000 habitants, suivie par la Slovénie (157), la République tchèque (140), l’Italie (138) et la Bosnie (138).

L’Europe totalisait jeudi à 6h 680 452 décès pour 31 318 790 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 560 184 décès (17 709 669 cas), les États-Unis et le Canada 424 583 décès (25 162 846 cas), l’Asie 233 109 décès (14 771 309 cas), le Moyen-Orient 94 664 décès (4 491 990 cas), l’Afrique 81 761 décès (3 339 669 cas), et l’Océanie 945 décès (31 576 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.  

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Les États-Unis de retour à l’OMS

Prenant l’exact contrepied de Donald Trump, la nouvelle administration américaine a fait son grand retour jeudi à l’OMS, l’assurant de son soutien financier et saluant son rôle de chef de file dans la lutte contre la pandémie.

Parallèlement, Joe Biden devait consacrer la première journée pleine de son mandat au combat contre la COVID-19 et signer dix décrets ou directives pour accélérer les campagnes de vaccination et de dépistage. Le nouveau président américain a notamment pris un décret pour rendre obligatoire le port du masque dans les bâtiments fédéraux.

UE : réunion sur les variants

Riposte aux nouveaux variants du coronavirus, accélération de la vaccination, mise en place d’un certificat commun : les Vingt-Sept se retrouvent jeudi soir pour un sommet par visioconférence. Ce 9e rendez-vous virtuel de l’UE sur la crise sanitaire se déroule au moment où plusieurs pays, comme l’Allemagne, durcissent leurs mesures pour contrer la propagation des variants plus contagieux.

Assouplissement à Moscou

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a annoncé un assouplissement dès vendredi des mesures contre le coronavirus, arguant du succès de la campagne de vaccination, désormais étendue à toutes les catégories de population.

Parmi les mesures annoncées figurent la réouverture des collèges, des jardins d’enfants, des écoles de sport, des musées et des bibliothèques ou encore la hausse de la jauge du public autorisé dans les théâtres ou les cinémas.

Liban : la Banque mondiale fournit des vaccins

La Banque mondiale a annoncé qu’elle allait mener, d’ici au début du mois de février, une opération de fourniture de vaccins contre la COVID-19 au Liban qui fait face à une augmentation sans précédent du nombre des cas. Un financement de 34 millions de dollars permettra de fournir des vaccins à plus de deux millions de personnes.

Un quartier de Shanghai évacué

Un quartier d’habitation du centre de Shanghaï était en cours d’évacuation jeudi après la découverte d’au moins trois cas de COVID-19. Cette mégalopole, qui compte plus de 25 millions d’habitants, n’avait plus fait état de contaminations locales par le virus depuis le 9 novembre.

La Chine fait face ces dernières semaines à une résurgence épidémique limitée, notamment à Pékin. Elle a annoncé jeudi la suspension pour deux semaines des vols d’Air France entre Paris et Tianjin, près de la capitale chinoise, à la suite de la découverte de cinq cas de COVID-19 à l’arrivée d’un avion.

Mongolie : démission liée à la COVID-19

Le premier ministre mongol Khurelsukh Ukhnaa a démissionné au lendemain d’une manifestation dans les rues de la capitale Oulan-Bator pour dénoncer le traitement d’une jeune mère malade de la COVID-19 et de son nouveau-né.

La Mongolie est très peu touchée par l’épidémie, mais l’émergence en novembre des premiers cas de transmissions locales a entraîné des confinements et d’autres mesures impopulaires.

Plus de deux millions de morts

La pandémie a fait plus de 2,075 millions de morts dans le monde et plus de 96,8 millions de cas de contamination ont été diagnostiqués, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts (406 162), suivis par le Brésil (212 831), l’Inde (152 869), le Mexique (144 371) et le Royaume-Uni (93 290).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.