(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 087 513 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 38 221 850 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 26 407 800 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mardi, 5280 nouveaux décès et 336 591 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 730 nouveaux morts, les États-Unis (718) et le Mexque (475).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 215 914 décès pour 7 859 320 cas recensés, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins. Au moins 3 124 593 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 150 998 morts et 5 113 628 cas, l’Inde avec 110 586 morts (7 239 389 cas), le Mexique avec 84 420 morts (825 340 cas), et le Royaume-Uni avec 43 018 morts (634 920 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 101 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (88), la Bolivie (72), le Brésil (71).  

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 611 cas (20 nouveaux entre mardi et mercredi), dont 4634 décès et 80 729 guérisons.  

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient mercredi à 7 h 371 934 décès pour 10 193 864 cas, l’Europe 244 482 décès (6 771 324 cas), les États-Unis et le Canada 225 559 décès (8 044 651 cas), l’Asie 154 827 décès (9 352 817 cas), le Moyen-Orient 51 143 décès (2 231 721 cas), l’Afrique 38 572 décès (1 594 704 cas), et l’Océanie 996 décès (32 776 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures en France

Face au regain de l’épidémie en France, le président Emmanuel Macron doit annoncer mercredi soir de nouvelles mesures contraignantes, voire des couvre-feux, qui devraient surtout toucher les grandes villes où la COVID-19 s’emballe.

« Toutes les options sont sur la table », selon l’entourage du chef de l’État, dont l’intervention télévisée est prévue à 19 h 55.

De leur côté, les grands acteurs du tourisme, des transports aériens aux voyagistes en passant par l’hôtellerie-restauration, demandent au gouvernement l’instauration de tests rapides dans les aéroports pour faciliter les voyages.

Merkel durcit le ton

Angela Merkel veut imposer de nouvelles restrictions en Allemagne, dont une obligation élargie du port du masque, face à la hausse continue des nouveaux cas recensés depuis plusieurs jours.

Des horaires de fermeture des bars et restaurants devraient également être imposés lorsque le taux d’incidence atteindra 35 nouvelles infections quotidiennes pour 100 000 personnes durant sept jours consécutifs, selon un projet d’accord négocié mercredi par la chancelière et les dirigeants des 16 régions allemandes et dont l’AFP s’est procuré une copie.

« Confinement partiel » aux Pays-Bas

Les Pays-Bas, jusque-là moins stricts que leurs voisins européens, ont instauré à partir de mercredi un « confinement partiel » comprenant notamment la fermeture des bars et des restaurants pour tenter de freiner la poussée de la pandémie.

Outre le port du masque obligatoire dans les espaces clos pour les plus de 13 ans, la vente d’alcool est désormais interdite à partir de 20 h.

Théorie du complot et méfiance envers le vaccin

Jusqu’à un tiers de la population de certains pays est susceptible de croire à de fausses informations et à des théories complotistes sur la COVID-19, qui ont pour effet d’augmenter la méfiance envers la vaccination, ont averti des chercheurs mercredi.

De son côté, Facebook va interdire les publicités décourageant les utilisateurs de se faire vacciner, à la lumière de la pandémie de COVID-19 qui a mis en évidence « l’importance des mesures de santé préventives ».

Surdité

Une perte auditive soudaine et permanente, bien que rare, pourrait être liée à la COVID-19 chez certaines personnes, préviennent des médecins en signalant « le premier cas » britannique dans la revue BMJ Case Reports.

Jusqu’à présent, seuls quelques autres cas associés à la COVID-19 ont été signalés, et aucun au Royaume-Uni, selon ces spécialistes.

Le pape garde ses distances

Le pape François a évité tout contact rapproché avec les fidèles, les saluant à distance lors de son audience publique du mercredi et les appelant à la prudence pour « mettre fin à la pandémie ».

« J’aimerais bien, comme je le fais d’habitude, m’approcher de vous et vous saluer, mais […] il vaut mieux garder les distances », a déclaré le pape, qui ne porte lui-même jamais de masque lors de ses audiences publiques ou privées.