Mandeville, village paumé de Lanaudière, est une bourgade où il ne se passe pas grand-chose. Le tourisme est en baisse, l'économie périclite jusqu'à ce qu'un premier drame se produise: un voleur de cannabis est retrouvé mort, empalé sur son propre sécateur.

Publié le 21 avr. 2016
Norbert Spehner LA PRESSE

Policiers et journalistes accourent, et il y a de nouveau de l'animation dans le village! Mais, une fois l'affaire classée, l'animation retombe.

Pour l'un des membres du conseil municipal, cette situation est intolérable et il compte bien y remédier. Du jour au lendemain, une série d'assassinats va fasciner les curieux, mystifier les enquêteurs et ramener une certaine prospérité dans le patelin rebaptisé Meurtreville.

Quelqu'un élimine d'abord le bois mort avant de s'en prendre aux élites locales. Un casse-tête pour le malheureux détective Mazenc de la SQ, qui n'a aucun suspect en vue.

Bienvenue à Meurtreville est un court récit tout droit sortie de l'imagination retorse d'André Marois, qui manie un humour noir férocement jouissif. Cette singulière variation sur le thème éculé du tueur en série est particulièrement originale et réussie. Un plaisir de lecture tout à fait coupable!

* * * *

Bienvenue à Meurtreville. André Marois. Héliotrope (Noir), 184 pages.