Il aura fallu attendre pas moins de 36 ans pour que Ned Crabb, auteur du génial La bouffe est chouette à Fatchakulla (Série noire), nous propose un nouveau polar presque aussi délirant que le premier.

Publié le 21 avr. 2016
Norbert Spehner LA PRESSE

Meurtres à Willow Pond a pour cadre une pourvoirie de luxe, véritable paradis du pêcheur. Âgée de 77 ans, Iphigène Seldon, la richissime propriétaire des lieux, a convoqué ses nombreux héritiers pour leur annoncer qu'elle modifie son testament.

Pour veiller au grain, elle a fait appel au couple Alicia et Six Godwin pour arbitrer d'éventuels conflits. Alors qu'un orage d'une violence extrême se prépare, tous les membres de la famille se laissent envahir par des envies de meurtres. Et les cadavres commencent à s'accumuler...

Avec son cadre idyllique, sa galerie de personnages déjantés et son intrigue concoctée par un auteur qui fait penser à une Agatha Christie sur l'acide, ce polar, à la fois roman noir et récit de mystère, déborde d'un humour noir féroce.

L'auteur entraîne le lecteur dans une histoire formidable, au suspense constant. Comme le faisait remarquer l'écrivain français J.-B. Pouy: «Ce Crabb pince très fort!»... et on aime ça!

* * * *

Meurtres à Willow Pond. Ned Crabb. Gallmeister, 420 pages.