Le peintre allemand Henri Lehmann a côtoyé les plus grands compositeurs, peintres et écrivains de son temps: Franz Liszt et sa maîtresse Marie d'Agoult, Chopin, George Sand, Stendhal, Delacroix, Ingres et plusieurs autres.

Mis à jour le 17 août 2015
Caroline Rodgers LE SOLEIL

Grâce à ses mémoires fictifs, imaginés par Christophe Bigot, le roman de sa vie tumultueuse nous plonge au coeur des intrigues de salon de l'époque romantique.

Lehmann, antihéros sympathique, sacrifiera une bonne part de sa carrière et de sa réussite pour satisfaire les caprices de ses illustres idoles, en particulier ceux de la scandaleuse comtesse d'Agoult.

À travers lui, on découvre la mentalité de l'élite artistique d'une époque sur laquelle l'auteur jette un regard sans complaisance.

De sa plume savoureuse et observatrice, il souligne les travers et les bassesses d'artistes légendaires dont les chefs-d'oeuvre continuent de nous émerveiller.

Tout en voyageant de Rome à Paris, on se laissera volontiers happer par cet univers de jalousies, de complots, de médisances et de rivalités oiseuses. Un roman captivant qui a tout pour plaire aux amateurs de musique, de littérature et d'histoire de l'art, s'ils s'intéressent aussi à l'âme humaine.

* * * 1/2

Christophe Bigot. Les premiers de leur siècle. Éditions de La Martinière, 413 pages.