Au tour du grand Harlan Coben de succomber aux sirènes de la littérature jeunesse... Et il «succombe» bien: À découvert, qui met en scène le neveu de Myron Bolitar, est un «vrai» roman policier, destiné à de jeunes lecteurs que l'écrivain ne regarde pas de haut.

Sonia Sarfati LA PRESSE

On reconnaît sa plume, son univers, sa manière de construire intrigues et personnages. Mené tambour battant, ce thriller nous présente donc Mickey à un moment de grande vulnérabilité.

Son père, le frère de Myron, contre qui le célèbre détective était fâché depuis des années, est mort dans un accident. C'était il y a un an. L'adolescent ne s'en remet pas, d'autant plus que sa mère, elle aussi écrasée par le chagrin, va depuis de cures de désintoxication en rechutes.

Mickey, qui vit maintenant avec Myron, a déménagé et arrive dans un nouveau collège, où il se lie d'amitié (et plus) avec la belle Ashley - qui disparaît brusquement.

Mickey, secondé par Myron et ses nouveaux amis, enquêtera et lèvera le voile sur de dangereux mystères. Et découvrira que peut-être, peut-être seulement, son père n'est pas mort...

À suivre? On ne se fera pas prier.

___________________________________________________________________________

* * *

À découvert. Harlan Coben. Pocket jeunesse. 277 pages.