Thibault voulait simplement aider, mais la nuit part en vrille, et le voilà recherché par la police et poursuivi par de dangereux criminels.

Publié le 22 nov. 2018
Stéphanie Morin LA PRESSE

Sa soirée, qu'il voulait paisible, vire au cauchemar. Olivier Pont, qui nous avait donné le très beau diptyque Où le regard ne porte pas, revient avec un album inclassable, conçu comme une improvisation dessinée.

Sans scénario préétabli, le bédéiste s'est laissé guider par ses dessins pour créer une histoire rocambolesque où se mêlent poursuite policière, concours de sosies, méchants truands et comptine pour enfants.

Le résultat est forcément décousu, mais pas inintéressant entre la narration - sans temps mort - et le coup de crayon très dynamique d'un auteur qui semble décidément s'être beaucoup amusé.* * *

Bouts d'ficelles. Olivier Pont. Dargaud. 126 pages.