Au terme de «l'édition du centenaire» des oeuvres complètes de Gabrielle Roy, un cadeau: cet album contenant des photos et des documents inédits, rassemblés par son biographe, François Ricard. Un aperçu.

Publié le 25 nov. 2014
Chantal Guy LA PRESSE

De la mine étonnée de l'enfant au regard perçant de l'écrivain, c'est toute une vie qui se déploie sous nos yeux en tournant les pages de l'Album Gabrielle Roy. Cette figure majeure de nos lettres méritait cet hommage, même si un écrivain nous laisse avant tout ses écrits, note François Ricard dans l'introduction.

Il n'y a pas plus grand spécialiste de Roy que Ricard, qui lui a consacré de nombreuses années. D'abord par la biographie incontournable de 1996, Gabrielle Roy, une vie, ensuite en dirigeant une équipe de spécialistes pour «l'édition du centenaire», qui lui a fait revisiter tous les manuscrits de l'auteure.

«Une oeuvre a beau être célèbre, avec les années, il y a un phénomène d'entropie, explique-t-il. Il y a toutes sortes de fautes et de mauvaises interprétations qui se glissent d'une édition à l'autre. Revenir à la base du manuscrit, ça nous permet de découvrir tout le soin que Gabrielle Roy mettait à écrire. On la présente comme un écrivain instinctif, mais cette facilité est le résultat de beaucoup de travail.»

«C'était vraiment une artiste préoccupée par la perfection de ses textes», affirme François Ricard.

Pour l'Album Gabrielle Roy, le biographe savait où chercher, puisqu'il connaissait déjà les archives, les institutions et les particuliers détenant les documents la concernant. Au-delà des détails historiques, ce qui le touche le plus est cette galerie de portraits à la fin du livre, où l'on voit le visage de Gabrielle Roy vieillir. «On ne sait pas le visage que la vie va nous donner, a-t-elle écrit, note Ricard. De voir cette évolution-là, ça devient un autre type de beauté.»

François Ricard avoue avoir fait le tour du jardin comme biographe, cet album étant l'ultime cadeau qu'il donnera aux admirateurs et admiratrices de Gabrielle Roy. Après tout ce temps passé dans son oeuvre, apprend-il encore quelque chose? «Oui, beaucoup. C'est ce qu'on découvre toujours avec les grands auteurs. Ce que j'ai approfondi le plus chez elle, c'est à quel point ses romans et ses textes évoquent de façon tellement juste l'existence de chacun. On se reconnaît très fortement dans les personnages de Roy. Ce sont des gens simples, mais à propos de qui elle raconte toujours l'essentiel. Ce que c'est que de souffrir, aimer, mourir. Des choses que tout le monde vit.»

__________________________________________________________________________

Album Gabrielle Roy. François Ricard. Boréal. 151 pages.