Nouveau projet en vue pour le réalisateur Philippe Falardeau : il s’attaque à l’adaptation cinématographique du roman Mille secrets mille dangers, d’Alain Farah.

Publié le 10 août
Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

En effet, la boîte de production micro_scope a acquis les droits cinématographiques de l’œuvre littéraire parue aux éditions du Quartanier en septembre 2021. Philippe Falardeau (à qui l’on doit la télésérie Le temps des framboises, notamment) cosignera l’adaptation du scénario, de concert avec l’auteur.

« Depuis que j’écris, j’ai le fantasme de voir mes histoires prendre vie au cinéma, a déclaré Alain Farah par voie de communiqué. D’imaginer un Mille secrets mille dangers adapté par Philippe Falardeau me remplit de cette joie presque inquiétante qui nous habite quand, si rarement, nos fantasmes s’incarnent dans la réalité. J’admire l’œuvre de Philippe depuis La moitié gauche du frigo. »

Nous avons commencé il y a plusieurs semaines à parler ensemble du roman et du film, et je découvre que nous avons le même rapport au travail, basé sur le dialogue, le désir, l’intuition, et surtout le même rapport aux expériences douloureuses. Je lance des youyous, maintenant que notre collaboration n’est plus un secret !

Alain Farah

Quant à Philippe Falardeau, il avoue avoir eu un coup de cœur à la lecture du roman. « Mille secrets mille dangers s’est imposé à moi comme une tempête tropicale, un fou rire, une crise d’anxiété, une envie de célébrer. Je dirais que c’est le livre qui m’a choisi, et non l’inverse. C’est un mariage rêvé entre l’intime et le social. L’univers insomniaque d’Alain Farah est plein de tendresse et d’humour et traduit un désir de vivre qui frôle la folie. Qui frôle la mienne en tout cas. »

Il poursuit : « Avec l’aide d’Alain, j’espère en tirer un film singulier et personnel. Cela dit, n’attendez pas de voir le film pour lire le livre ! »

Mille secrets mille dangers a été finaliste au Prix des libraires du Québec et au Prix littéraire des collégiens.