C’est un concept unique et novateur. Une librairie de quartier où l’on trouve de tout — romans, essais, livres pour enfants, réunis par un même fil conducteur : la musique. Ouverte à la mi-novembre rue Beaubien, à un jet de pierre de la Petite Italie, la librairie Résonance veut non seulement devenir une référence en la matière, mais aussi un lieu de rendez-vous pour les mélomanes.

Publié le 8 déc. 2021
Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

On entre chez Résonance comme dans une sorte de capsule temporelle. Un mur de cassettes audio. De vieilles radios qui trônent au-dessus des étagères de livres et que Jean Lavigne, le propriétaire, collectionne depuis toujours. Des livres sur David Bowie, l’histoire du rap ou celle du prog au Québec. Autant de symboles tout droit sortis de la culture musicale des années 1980 et 1990, et encore plus. Amy Winehouse, Arcade Fire, Lhasa…

On ne trouvera peut-être pas la plus récente biographie de Bob Dylan à la librairie Résonance, mais on y dénichera des livres exceptionnels — choisis individuellement et avec le plus grand soin par Jean Lavigne — comme The Sonic Ecologies of Black Music ou Justify My Love : Sex, Subversion, and Music Video. Lors de notre passage, il était d’ailleurs en train de lire Kosmos – Une aventure québécoise au temps du rock progressif, écrit par Michel Maltais et publié plus tôt cette année chez Septentrion.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Jean Lavigne, propriétaire de la nouvelle librairie Résonance

« Hier, il y a un client qui est venu et j’avais lu la veille un livre de Warren Ellis, qui est vraiment intéressant et qui s’appelle Nina Simone’s Gum. J’en ai parlé avec lui et il est reparti avec », raconte Jean Lavigne avec émotion.

Le choix des titres proposé est bilingue et varié : des essais sur des sujets passionnants en lien avec la musique — la représentation des femmes dans certains genres musicaux, par exemple ; des romans qui vibrent au rythme de cet art — on est notamment tombée sur des exemplaires de la série de Virginie Despentes Vernon Subutex, ainsi que sur le superbe roman d’Olivier Bourdeaut En attendant Bojangles.

Et Jean Lavigne connaît chacun de ses ouvrages. « Je me souviens presque du moment où j’ai trouvé tous ces livres », confie-t-il.

Il y a même une section de livres pour enfants axés sur la musique. Des titres de la maison d’édition québécoise La Montagne secrète, d’autres comme Octopus’s Garden, de Ringo Starr, One Love, inspiré de la chanson de Bob Marley, ou encore Hip Hop Speaks to Children — des livres que tous les parents qui aiment la musique auront envie de faire découvrir à leurs enfants.

  • Une section de la librairie présente des livres pour enfants axés 
sur la musique.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Une section de la librairie présente des livres pour enfants axés 
sur la musique.

  • Des livres que tous les parents qui aiment la musique auront envie de faire découvrir à leurs enfants.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Des livres que tous les parents qui aiment la musique auront envie de faire découvrir à leurs enfants.

  • La librairie Résonance est bilingue.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    La librairie Résonance est bilingue.

  • Les livres sont choisis individuellement et avec le plus grand soin par Jean Lavigne.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Les livres sont choisis individuellement et avec le plus grand soin par Jean Lavigne.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le premier livre que j’ai vendu, c’est un livre pour enfants et ça m’a touché : c’était With a Little Help from My Friends [écrit par John Lennon et Paul McCartney, avec les illustrations de Henry Cole]. Parce que c’est grâce à mes amis et ma femme que j’ai démarré tout ça. J’ai trouvé ça symbolique. »

Un rêve né de la pandémie

Ce n’est qu’il y a six mois que le propriétaire de Résonance s’est lancé dans l’aventure. Comme pour bien d’autres, la pandémie a eu raison de son gagne-pain des 13 dernières années — un gîte touristique situé rue Saint-Denis qu’il croyait tenir jusqu’à sa retraite. « J’avoue que c’était quand même une période pas facile, se retrouver, à 55 ans, avec plus rien devant soi », se souvient-il. Mais encouragé par sa femme qui lui a rappelé son vieux rêve d’ouvrir une librairie, il a tenté le tout pour le tout.

C’est un écosystème que je ne connaissais pas ; j’avais une vue de l’extérieur de ce que c’est une librairie qui était un peu idéalisée.

Jean Lavigne, propriétaire de la nouvelle librairie Résonance

C’est ainsi qu’il a entamé ses démarches, rencontré des acteurs du milieu et cherché un espace qui correspondrait à sa vision. À temps perdu, il effectuait des recherches pour découvrir des perles rares sur la musique — l’une de ses passions premières — et des maisons d’édition spécialisées. Un véritable travail de moine… et de passionné.

Puis, début octobre, il a enfin trouvé le local idéal : un petit espace coquet de 400 pi2, au haut plafond de couleur vert émeraude. Il ne restait plus qu’à ajouter les touches finales.

Résonance souhaite tenir des lancements, des conférences, des lectures et même des prestations musicales intimes. Les murs de la librairie accueillent déjà, par ailleurs, les œuvres d’un artiste local, et une rotation sera instaurée au fil des mois.

À terme, le rêve de Jean Lavigne serait de pouvoir devenir une référence, le genre de libraire qu’on viendra trouver pour connaître sa dernière trouvaille portant sur la musique. Un rêve qu’il semble déjà bien parti pour réaliser.

Librairie Résonance, 40, rue Beaubien Est, Montréal

Le bédéiste Philippe Girard, auteur de Leonard Cohen – Sur un fil, sera de passage à la librairie le samedi 18 décembre de 13 h à 16 h pour une séance de dédicaces.

Consultez la page Facebook de la librairie
Consultez le compte Instagram de la librairie