Actualités, nouveautés, rencontres d’auteurs, entrevues… La Presse vous informe de ce qui se passe dans le monde des livres.

Publié le 4 déc. 2021
Véronique Larocque
Véronique Larocque La Presse
Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Une nouvelle collection chez Druide

Pour souligner leur 10e anniversaire, les Éditions Druide lancent une nouvelle collection baptisée Alinéa. Elle sera dirigée par Alain Beaulieu, écrivain, professeur et chercheur en création littéraire à l’Université Laval. On pourra ainsi découvrir, dès l’automne 2022, des romans « écrits dans un cadre essentiellement réaliste » et qui misent, explique-t-on, sur ce que ce genre peut offrir en matière de diversité formelle. Alain Beaulieu a publié bon nombre de romans, de nouvelles, d’essais et d’articles ; il a notamment remporté à deux reprises le Prix de création littéraire Ville de Québec – Salon international du livre de Québec, alors que son roman Le postier Passila a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général, en 2011. C’est également lui qui avait signé le premier titre publié par les Éditions Druide, en novembre 2011.

Laila Maalouf, La Presse

CONSULTEZ le site des Éditions Druide

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS LES 400 COUPS

Extrait de J’en appelle à la poésie (texte de David Goudreault, illustrations de Laurent Pinabel)

Nouvelle collection : David Goudreault et Raymond Lévesque illustrés

Des textes forts transposés en images : voilà ce que propose « Les grandes voix », nouvelle collection des éditions Les 400 coups, dont les deux premiers textes viennent de paraître. Le lecteur est invité à découvrir d’un autre angle J’en appelle à la poésie, de David Goudreault, paru en 2020 sur l’album Le nouveau matériel. Les dessins éclatés de Laurent Pinabel servent bien ce slam qui plaide pour qu’une plus grande place soit accordée à la poésie dans la société québécoise. Le classique Quand les hommes vivront d’amour, de Raymond Lévesque, a quant à lui été revu par l’illustrateur émérite Pierre Pratt.

Véronique Larocque, La Presse

Marché aux livres de Noël à la Grande Bibliothèque

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

La Grande Bibliothèque

Quelque 30 000 documents seront mis en vente à la Grande Bibliothèque, du 9 au 11 décembre, à l’occasion du Marché aux livres de Noël des Amis de BAnQ. Romans, livres pour enfants et adolescents, biographies, livres de voyage, livres de recettes, beaux livres, CD… La sélection sera renouvelée chaque jour, toutes les heures, et les profits serviront à soutenir les activités des Amis de BAnQ tout au long de l’année. Prix des documents : de 1 à 10 $ (paiements par carte acceptés). Horaire du marché : jeudi et vendredi, de 10 h à 20 h ; samedi, de 10 h à 16 h. N’oubliez pas d’apporter vos sacs !

Laila Maalouf, La Presse

CONSULTEZ le site de la BAnQ

Kata éditeur acquiert les éditions Planète rebelle

PHOTO FOURNIE PAR KATA ÉDITEUR

Les éditeurs Luca Palladino et Marie-Fleurette Beaudoin

Après 20 ans à la tête des éditions Planète rebelle, Marie-Fleurette Beaudoin a annoncé, la semaine dernière, son départ à la retraite. Luca Palladino, fondateur de KATA éditeur, reprend le flambeau avec enthousiasme. « Lorsque j’ai entendu dire que Planète rebelle était à vendre, il y a une lumière qui s’est allumée au-dessus de ma tête, comme dans une bande dessinée. Je me suis dit que ce serait vraiment un mariage parfait, une belle complémentarité avec ce qu’on essaie de faire chez KATA. » L’éditeur indique que toute l’équipe de Planète rebelle restera en place. Le conte et l’oralité demeureront la spécialité de la maison, promet-il. La culture traditionnelle occupe d’ailleurs une place bien particulière dans le cœur de Luca Palladino, lui qui a fait de la danse folklorique pendant 20 ans. Pour 2022, il prévoit un grand remue-méninges avec sa nouvelle équipe, mais surtout, il souhaite souligner en grand les 25 ans des éditions Planète rebelle et l’héritage de Marie-Fleurette Beaudoin.

Véronique Larocque, La Presse

Prix Cécile-Gagnon : la relève en littérature jeunesse récompensée

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS D’EUX

Extrait de Thomas, de Martine Arpin

Les autrices Martine Arpin et Elizabeth Baril-Lessard ont toutes deux reçu le prix Cécile-Gagnon 2021, qui récompense la relève en littérature jeunesse. Martine Arpin s’est vu remettre le prix pour l’album Thomas, publié aux éditions d’Eux. Elle y raconte l’histoire d’un petit garçon qui se demande comment recoller son cœur brisé après la mort de sa mère. De son côté, Elizabeth Baril-Lessard a été récompensée dans la catégorie roman pour Ma vie de gâteau sec, publié aux éditions Les Malins. Inspirée d’un évènement vécu par l’autrice lors d’un spectacle de danse, l’histoire aborde l’anxiété à l’adolescence.

Le prix Cécile-Gagnon est décerné par l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse et est assorti d’une bourse de 1000 $.

Véronique Larocque, La Presse

CONSULTEZ le site du prix Cécile-Gagnon

Samir Shaheen-Hussain récompensé par la Quebec Writers’ Federation

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Samir Shaheen-Hussain

La Quebec Writers’Federation a décerné la semaine dernière deux prix à Samir Shaheen-Hussain. Le pédiatre et auteur, qui est aussi professeur adjoint en médecine à l’Université McGill, a remporté le prix Mavis Gallant de non-fiction ainsi que le First Book Prize de l’Université Concordia pour son livre Plus aucun enfant autochtone arraché – Pour en finir avec le colonialisme médical canadien, publié à l’origine en anglais et paru en français chez Lux Éditeur en février dernier. Le jury a souligné le caractère « nécessaire » de cet essai, surtout « pour les politiciens québécois qui continuent de nier l’existence du racisme systémique envers les Autochtones et les autres minorités racisées ». D’autres prix ont notamment été décernés en fiction (à Mikhail Iossel), en poésie (à Sarah Venart) et en littérature jeunesse et pour jeunes adultes (à Monique Polak).

Laila Maalouf, La Presse

CONSULTEZ le site de la Quebec Writers’ Federation (en anglais)