La percutante bédé Mégantic, un train dans la nuit a été sélectionnée par le prestigieux Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se déroulera du 27 au 30 janvier 2022.

Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

L’œuvre de l’autrice et essayiste Anne-Marie Saint-Cerny et du bédéiste Christian Quesnel se retrouve finaliste dans la toute nouvelle catégorie Eco-Fauve, qui récompense une bande dessinée abordant le thème de l’écologie.

Le livre, décrit comme un « conte capitaliste des temps modernes », est une enquête qui remonte à la source du drame qui a fauché la vie de 47 personnes le 6 juillet 2013, mais qui parle aussi se ses impacts à long terme. « Ma première pensée va aux Méganticois qui nous ont accordé leur confiance. Je suis aussi très honoré d’appartenir à la grande famille de la bande dessinée québécoise qui est de plus en plus reconnue ici et ailleurs », a déclaré Christian Quesnel dans un communiqué.

« Merci d’abord aux gens de Mégantic pour leur support constant », a ajouté Anne-Marie Saint-Cerny, qui avait écrit un essai sur le sujet en 2018. « Merci aussi aux responsables du prestigieux Festival qui jettent ainsi une lumière vive sur des tragédies oubliées. » Les prix seront remis le 29 janvier à Angoulême.