(Londres) Trois hommes et trois femmes, dont la primo-romancière américaine Patricia Lockwood, ont été sélectionnés en finale du Booker Prize, prestigieux prix littéraire britannique qui sera remis le 3 novembre, a annoncé mardi le jury.

Agence France-Presse

Patricia Lockwood, en lice pour No One is talking About This, qui met la tragédie d’une vie face à « l’absurdité » des réseaux sociaux, fera face à deux autres auteurs américains : Richard Powers (Bewilderment, dans lequel un astrobiologiste s’échappe vers des mondes fantastiques alors qu’il aide son fils perturbé) et Maggie Shipstead (Great Circle, qui entraîne les lecteurs dans les parcours entrelacés d’une aviatrice du XXe siècle et une vedette de Hollywood du XXIe siècle).

Le Sud-Africain Damon Galgut (The Promise, consacré aux déchirements d’une famille blanche dans le Pretoria post-apartheid) est en finale pour la troisième fois, Richard Powers pour la deuxième fois.

Les autres finalistes sont l’écrivaine sri lankaise Anuk Arudpragasam (A passage North, qui évoque traumatisme et souvenirs de la guerre civile au Sri Lanka), la Britannico-Somalienne Nadifa Mohamed (The Fortune Men, sur un Somalien injustement condamné pour le meurtre d’une femme au Pays de Galles en 1952).

Ces six ouvrages ont été sélectionnés par les cinq jurés parmi 158 romans publiés au Royaume-Uni ou en Irlande entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021, sélection qui avait été réduite à 13 ouvrages fin juillet.

« Avec tant de livres intelligents et ambitieux devant nous, les jurés se sont engagés dans de riches discussions non seulement à propos des qualités de chaque titre, mais souvent de l’objectif de la fiction elle-même », a déclaré dans un communiqué la présidente du jury, l’historienne Maya Jasanoff. « Peut-être à juste titre pour notre époque, ces romans partagent un intérêt pour la manière dont les individus sont à la fois animés et contraints par des forces plus grandes qu’eux », a-t-elle ajouté.

L’auteur britannique d’origine japonaise Kazuo Ishiguro (Klara And The Sun), 66 ans et auréolé du Booker Prize en 1989 et du Nobel de la littérature en 2017, n’a en revanche pas été sélectionné pour la finale.

L’an dernier, le prix avait été attribué à l’Écossais Douglas Stuart pour son premier roman Shuggie Bain, qui se déroule dans une famille de la classe ouvrière à Glasgow luttant contre l’alcoolisme et la pauvreté dans les années 1980.

À la clé du Booker Prize, une récompense de 50 000 livres (environ 88 000 $) et l’assurance d’une renommée internationale synonyme de succès en librairie.