Que fait un éditeur lorsqu’il tient un écrivain à succès ? Il retourne dans ses fonds de tiroir et en ressort ses premières œuvres, qui étaient peut-être passées sous le radar la première fois.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

C’est le cas avec ce roman de Liane Moriarty, Trois vœux, dont la version originale, Three Wishes, est parue en anglais en 2003. Il s’agit du premier roman de Liane Moriarty, devenue une star depuis le succès de la série Big Little Lies, mettant en vedette Nicole Kidman et Reese Witherspoon. On retrouve ici les ingrédients qui font le succès de Moriarty : des personnages unis par un point en commun racontent chacun leur tour une situation ou un évènement qui a chamboulé leur vie et les a forcés à se redéfinir. Il y a du comique, un peu de tragique, des situations parfois tirées par les cheveux et un dénouement qui rassure et satisfait le lecteur ou la lectrice.

Le roman débute sur une scène très cinématographique : un repas dans un restaurant bondé, puis une dispute qui éclate entre trois sœurs – des triplettes ! – qui fait réagir tout le monde dans la salle. À partir de là, le récit part sur les chapeaux de roues et remonte dans le temps afin que nous comprenions ce qui vient de se jouer entre les trois sœurs. Même si Moriarty n’est pas encore au sommet de son art dans Trois vœux, elle demeure une bonne conteuse qui a le sens du punch. On s’ennuie rarement en sa compagnie. Sans surprise, les droits du livre ont été vendus et une éventuelle série serait en développement chez Netflix, selon la publication Deadline.

★★★
Trois vœux
Liane Moriarty, traduit de l’anglais (Australie) par Sabine Porte
Albin Michel
400 pages