Interrompu l’an dernier en raison de la pandémie, le Mois de la poésie revient avec une édition essentiellement numérique.

Publié le 11 févr. 2021
Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

Du 1er au 31 mars, l’évènement se déploiera ainsi sur l’internet, mais aussi sur les ondes de radios communautaires ou étudiantes, dans les pages du journal Le Devoir et même sur le mur du Théâtre La Bordée à Québec.

En plus de baladodiffusions, l’évènement multipliera les propositions en direct sur Facebook. Ce sera le cas de ciguë x annie lafleur x thisquietarmy et Sweet sixteeen, deux spectacles prévus l’an dernier et repris pour la présente édition.

Des dizaines de créations au total, dont On n’a pas mangé de framboises depuis 1266 jours avec entre autres la poétesse Marjolaine Beauchamp, seront ainsi proposées sous diverses formes et accessibles gratuitement.

Le Mois de la poésie met néanmoins sur pied une « billetterie solidaire » où il sera possible de faire un don.