L’Association des critiques de bandes dessinées a décerné à l’album La bombe (publié chez Glénat) son Prix de la critique pour le meilleur album québécois de 2020.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

L’ACBD souligne ainsi le travail du Québécois Denis Rodier, qui a illustré cette volumineuse BD de quelque 450 pages consacrée à l’invention de la bombe nucléaire et scénarisée par le Belge Didier Alcante et le Français Laurent-Frédéric Bollée.

IMAGE FOURNIE PAR GLÉNAT

La bombe a été sacrée meilleure BD québécoise par l’ACBD.

Le dessinateur y offre « un travail en noir et blanc achevé, appuyé sur une mise en scène variée et dynamique, qui se place au service d’un récit historique, scientifique et politique dans lequel se trouve également une grande humanité », a déclaré l’ACBD par communiqué.

Les autres albums en liste étaient Paul à la maison de Michel Rabagliati (La Pastèque) et C’est comme ça que je disparais de Mirion Malle (Éditions Pow Pow/La Ville brûle).