L'encyclopédie en ligne du géant de la recherche est désormais ouverte à tous les internautes, après sept mois de tests passés sur invitation seulement.

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Le service, appelé Knol, a souvent été décrit comme la réplique de Google à l'encyclopédie Wikipédia.

Tous les gens disposant d'un nom d'utilisateur Google peuvent soumettre un article sur Knol. Mais contrairement à Wikipédia, chaque article doit être signé par son auteur, qui ne peut le faire de manière anonyme.

De même, les autres internautes ne peuvent modifier un article. Ils peuvent toutefois laisser des commentaires au bas de celui-ci.

Google affirme que Knol n'est pas un concurrent à Wikipédia, mais qu'il est davantage un complément. Selon Google, ceux qui contribuent à Wikipédia pourront s'inspirer des articles de Knol pour enrichir le contenu de Wikipédia.

«Il y a des millions de personnes qui détiennent des connaissances utiles qu'ils aimeraient partager», avait expliqué Google en présentant cette initiative en décembre dernier, précisant que «sur beaucoup de sujets, il y aura plusieurs "Knol" en concurrence».

Pour l'instant, on trouve sur Knol des articles sur des sujets variés, comme par exemple les maux de dents, la chirurgie esthétique ou encore l'énergie éolienne.

Les auteurs des articles peuvent recevoir de l'argent en échange de leur contribution. S'ils le veulent, Google associera des publicités à leur article et partagera les profits avec l'auteur.

Avec AFP