Les consommateurs américains passent davantage de temps à naviguer sur Internet qu'à lire des journaux, regarder des films ou écouter de la musique.

D'après Reuters TECHNAUTE.CA

Les consommateurs américains passent davantage de temps à naviguer sur Internet qu'à lire des journaux, regarder des films ou écouter de la musique.

C'est ce que rapporte une étude menée par la firme Veronis Suhler Stevenson.

L'an dernier, les consommateurs passaient 70% de leur temps alloué aux médias à regarder la télévision et la radio. La musique comptait pour 5,3% du temps, les journaux 5% et Internet 5%.

Pour la première année, le temps passé sur Internet dépasse celui passé à lire les journaux et à écouter de la musique.

Les consommateurs affirment maintenant passer 5,1% de leur temps alloué aux médias sur le Web, contre 4,9% à lire les journaux ou à écouter de la musique.

En conséquence, la firme Veronis Suhler Stevenson estime que d'ici quatre ans, la plus grande part des dépenses publicitaires se fera sur Internet, où il se dépensera 62 milliards de dollars américains, soit davantage que ce qui est prévu pour les journaux.

L'étude montre également que les Américains consacrent moins de temps à tous les médias confondus, une tendance qui n'est toutefois pas observé au travail en raison de la présence d'Internet.

«De plus en plus d'entreprises ont besoin d'information à la seconde. La plupart des travailleurs ont accès à un ordinateur à leur bureau», fait remarquer James Rutherfurd, directeur pour Veronis Suhler Stevenson.