Un nouveau robot humanoïde fera office de guide loquace dans le musée du premier constructeur automobile mondial, le japonais Toyota, à l'intérieur de son fief du centre du Japon.

AFP

Un nouveau robot humanoïde fera office de guide loquace dans le musée du premier constructeur automobile mondial, le japonais Toyota, à l'intérieur de son fief du centre du Japon.

Présenté lundi, ce robot à l'allure féminine, d'une hauteur de 1,20 mètre pour un poids de 60 kilos, se déplace de façon autonome sur des roulettes, en évitant les obstacles.

Baptisé «Robina», il guidera les visiteurs du musée automobile du groupe à Toyota-City, près de Nagoya (centre).

Selon son concepteur, «Robina» est capable de donner des explications en regardant une personne dont il reconnaît le nom sur un badge.

Il sait aussi tenir un stylo et signera volontiers des autographes, a promis Toyota.

À l'instar de son compatriote Honda et fort de ses avancées techniques, Toyota s'est activement engagé dans la mise au point de technologies robotiques, convaincu que les robots pourront à l'avenir jouer un important rôle dans la vieillissante société japonaise.

«Nous poursuivons les recherches sur les robots partenaires dans quatre directions: l'aide aux corvées ménagères, le soutien médical, l'assistance à la production industrielle et la mobilité individuelle», a précisé le groupe dans un communiqué.

D'anciens chercheurs du géant de l'électronique Sony, spécialistes de l'intelligence artificielle et créateurs du robot chien Aibo, devraient rejoindre les équipes de Toyota, Sony ayant abandonné cet axe de développement, selon des sources industrielles.

Outre Toyota et Honda, plusieurs autres firmes nippones, comme les groupes d'industrie lourde Mitsubishi Heavy (MHI) et Fuji Heavy (FHI) ou les sociétés de sécurité Secom et Asok, se sont lancées dans la conception de robots d'assistance. Les industriels japonais sont financièrement encouragés dans cette voie par l'Etat.



Source: AFP