Le numéro un mondial des consoles de jeux vidéo portables, le japonais Nintendo, va lancer jeudi au Japon un logiciel de grimaces intelligentes pour relaxer et muscler le visage du joueur, grâce à une très sérieuse technologie biométrique de reconnaissance faciale.

AFP

Le numéro un mondial des consoles de jeux vidéo portables, le japonais Nintendo, va lancer jeudi au Japon un logiciel de grimaces intelligentes pour relaxer et muscler le visage du joueur, grâce à une très sérieuse technologie biométrique de reconnaissance faciale.

Arrivant après une flopée de programmes d'entraînement des méninges et de détente (yoga), ce nouveau concept s'appuie sur une technique d'analyse de mouvements faciaux développée par le groupe d'électronique nippon Oki, a précisé ce dernier.

Destiné aux archi-populaires machines de poche à deux écrans DS de Nintendo, ce programme sera vendu sous la forme d'une traditionnelle cartouche pour DS, surmontée d'un module caméra, à glisser dans l'emplacement dédié.

L'entraînement est constitué d'une suite d'exercices à effectuer en écoutant les très précises consignes vocales données par une voix féminine, en regardant sa trombine sur un écran et en singeant un modèle affiché sur l'autre.

La machine veille sur la bonne exécution des mouvements.

«Si on n'exerce pas les muscles de son visage, peu à peu son apparence se dégrade», explique la conceptrice du jeu, le professeur de médecine Fumiko Inudo, dans une interview sur le site japonais de Nintendo.

Ce programme, baptisé «Otona no DS kao training» (entraînement du visage pour adultes) repose sur une technique très complexe d'analyse des points caractéristiques du visage appelée «moteur de captation faciale».

Elle sert à comparer plusieurs figures humaines et à cerner leurs points communs, pour diverses applications de reconnaissance de personnes.

Ce système permet par exemple d'extraire automatiquement d'un fonds de photos numériques les images où apparaît un individu présentant des similitudes avec un autre servant de modèle.

La même technique est aussi utilisée dans des services sur mobiles plus ou moins sérieux. L'un d'eux consiste à faire analyser le degré de ressemblance de son petit ami avec une star de cinéma sur la base d'une photo prise avec le téléphone.