Pour les conversations téléphoniques dans la voiture, le rétroviseur Bluetooth de Kyocera est probablement l'invention du siècle.

Alain McKenna LA PRESSE

Pour les conversations téléphoniques dans la voiture, le rétroviseur Bluetooth de Kyocera est probablement l'invention du siècle.

Le bon: Un accessoire discret et original, bien plus abordable que ses homologues «de série» dans les véhicules neufs.

Le mauvais: Le fil d'alimentation peut s'avérer encombrant, en plus de monopoliser l'allume-cigare.

Le détail: Pour les conversations téléphoniques dans la voiture, le rétroviseur Bluetooth de Kyocera est probablement l'invention du siècle. Il s'agit d'un accessoire qui s'attache par-dessus le rétroviseur du véhicule et grâce auquel on peut recevoir ou faire des appels sans avoir à sortir le combiné cellulaire de sa poche. Son installation est plutôt simple, sauf peut-être le passage du fil d'alimentation 12-volts jusqu'à la prise d'allume-cigare la plus près. Pour bien faire, il faut passer le fil tout autour du pare-brise, mais enfin...

Au bas du rétroviseur, on retrouve des touches de contrôle pour le volume du haut-parleur intégré, une touche d'appel, une touche de jumelage et une prise pour écouteurs. Des témoins lumineux indiquent si l'appareil est en fonction, connecté et fonctionnel.

Quand quelqu'un appelle, un affichage à 12 caractères indique le numéro de l'appelant dans la portion centre-haut du miroir. C'est un avantage sur les oreillettes que plusieurs utilisent : un coup d'oeil au rétroviseur permet de savoir qui appelle avant de répondre, sans vraiment quitter la route des yeux.

En prime, une sonnerie (programmable) se fait entendre, pour attirer l'attention du conducteur. L'appareil peut même annoncer vocalement qui appelle, mais en anglais seulement (un peu dommage, non?). Aussi, malgré le volume adéquat du haut-parleur, il est préférable de couper le son de la sono, ce qui enlève au charme de cet appareil. Mais si peu.

Kyocera TXCKT10136

Prix: 180 $

www.kyocera-wireless.com