Le tout nouveau Neo QLED 8K de Samsung est un superbe téléviseur, avec une luminosité, une définition et une richesse de couleurs qui réchauffent le cœur. Mais son prix, son contraste plus limité et la rareté du contenu réellement 8K en refroidiront plus d’un.

Publié le 16 janvier
Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

On aime

D’abord, un petit cours de base pour comprendre la technologie QLED, sigle signifiant « quantum dot DEL TV », utilisée depuis 2017 par Samsung. À la différence du panneau unique des OLED, les QLED ont une conception plus classique, qui se rapproche des bonnes vieilles télés à diodes électroluminescentes. Les QLED disposent en fait d’une pellicule de « points quantiques » qui émettent leur propre lumière colorée quand ils sont frappés par les diodes d’un premier panneau.

Ajoutez à cela une résolution 8K de 33 millions de pixels, quatre fois plus que le 4K, et vous obtenez ce que Samsung offre avec son tout dernier Neo QLED 8K. Nous avons essayé le modèle 75 po, dont le prix suggéré est 4699,99 $. On est loin de la télé abordable pour le chalet, ici.

Dès les premiers contacts, on est impressionné par la vive luminosité, la richesse, la fidélité des couleurs et la précision de l’image. Les « points quantiques », précise Samsung, peuvent rendre plus de 1 milliard de nuances de couleurs.

Passons rapidement sur les rares contenus 8K qu’on trouve essentiellement sur YouTube et Vimeo : ces démos et documentaires animaliers sont tellement léchés qu’ils sont beaux même sur un écran de téléphone. La Neo QLED 8K utilise toutefois un arsenal complet, mêlant intelligence artificielle propulsée par un processeur Neo Quantum 8K, pour faire de la « conversion ascendante » avec du contenu de moindre résolution.

Une série récente 4K comme Foundation est pleinement mise en valeur avec un tel téléviseur. Un jeu vidéo comme God of War est plus réaliste que jamais, la Neo QLED 8K disposant en outre d’un « Game Mode » qui rehausse les contrastes et diminue la latence à moins de 10 ms avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz.

La qualité des huit haut-parleurs à l’arrière, totalisant 70 watts, est tout à fait étonnante et rend bien la basse et les dialogues. Comme le propose généralement Samsung, toutes les connexions de périphériques se font dans une boîte unique, placée à l’arrière de la télé ou sous celle-ci, et un seul câble se rend en fin de compte à l’écran. On dispose de quatre entrées HDMI 2.1, dont une eARC, d’une entrée Ethernet et de trois prises USB. On peut y installer l’Assistant Google, Alexa et diffuser en AirPlay le contenu de tout appareil mobile iOS. La télécommande, très minimaliste, comporte un micro qui permet d’effectuer les opérations de base en français, comme monter le volume ou aller à telle entrée.

Quant à l’interface maison, Tizen, elle est plutôt claire et offre des dizaines de fonctions inusitées. On peut par exemple diviser l’écran jusqu’en quatre parties, faisant se côtoyer YouTube, diffusion en provenance du téléphone et chaînes hertziennes. Au lieu d’un écran noir, on peut programmer images, photos personnelles et diverses infos quand le téléviseur est éteint.

On aime moins

La technologie QLED n’arrive pas encore à obtenir les noirs parfaits des OLED. La différence est flagrante dans les scènes dans la pénombre ou quand on regarde la télévision le soir.

Comme c’est le cas avec le 4K et probablement encore plus avec le 8K, l’image est parfois tellement définie et réaliste qu’on a l’impression de regarder une vidéo de famille. Et nous n’avons jamais réussi à trouver sur la Neo QLED 8K l’option pour flouter légèrement les films, par exemple.

À 3299,99 $ pour le plus petit modèle de 65 po, la Neo QLED 8K coûte cher, et les prix tardent à baisser.

On achète ?

La Neo QLED 8K est de toute évidence un des meilleurs téléviseurs sur le marché, rendant magnifiquement autant les films à grand déploiement que les jeux vidéo, tout en effectuant un bon travail de conversion ascendante. Mais cette qualité vient à un prix très élevé, pour une technologie 8K qui est loin d’être essentielle en 2022. Et la qualité de l’image des QLED, même si elle est supérieure à la norme, demeure à notre avis inférieure à celle des OLED.

QN800A, Neo QLED 8K

Fabricant : Samsung
Prix : de 3299,99 $ (65 po) à 6699,99 $ (85 po)
Note : 4 sur 5