Coffrets Prestige, petite entreprise de Mont-Saint-Hilaire, récidive cette année avec une offre originale : un coffret thématique d’une vingtaine de jeux vidéo sur PC 100 % conçus au Québec pour lesquels on dispose d’un crédit de 39,99 $.

Publié le 26 déc. 2021
Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Jeux 100 % Québec

On y retrouve quelques succès connus, comme Outlast 2 et Foundation, et beaucoup de jeux indépendants à découvrir. « Le coffret existe en version physique, avec un livret explicatif, et en version numérique qu’on reçoit par courriel », précise Émilien Roscanu, directeur général par intérim de la Guilde du jeu vidéo du Québec, qui fait la promotion de cette offre. Le prochain rendez-vous : la vente Jeux du Québec sur Steam vers la fin de janvier, avec des rabais pouvant aller jusqu’à 90 % sur une centaine de jeux d’ici.

Consultez le site de Coffrets Prestige

Kobo

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Pour contourner le problème de transfert de livres empruntés à une bibliothèque vers une liseuse Kobo, Protégez-vous a une solution magique : il suffit d’emprunter en même temps un vieux livre numérique ou un PDF.

Grâce à des lecteurs bien informés – le magazine Protégez-vous le conseillait dès juin 2020 –, le casse-tête des emprunts de livres de bibliothèque sur les liseuses Kobo est enfin presque résolu. Il faut d’abord préciser que ce bogue ne concerne que les livres électroniques récents, au format ePub 3. Pour le contourner, il suffit d’emprunter un plus vieux livre électronique ou un PDF en même temps que votre livre récent, et de transférer les deux en même temps sur votre liseuse. Nous avons essayé cette méthode avec succès sur Windows avec deux livres de 2018 et 2021, et sur un Mac avec un PDF combiné à un livre paru en 2021. La solution paraît invraisemblable, mais elle est relativement simple.

Lisez l’article de Protégez-vous

Alexa

PHOTO BRIAN SNYDER, REUTERS

Selon des documents internes chez Amazon obtenus par Bloomberg, entre 15 et 25 % des Echo et autres gadgets ne sont plus actifs deux semaines à peine après leur installation.

Les utilisateurs des appareils d’Amazon intégrant Alexa le savent, cet assistant vocal ajoute souvent ces temps-ci de petits commentaires d’autopromotion sur ce qu’il sait faire. La raison principale, montrent des documents internes récemment consultés par Bloomberg : l’écrasante majorité des utilisateurs n’utilisent que trois fonctions, soit l’écoute de musique, la minuterie et le contrôle de l’éclairage. Et cela quand ils l’utilisent vraiment : les statistiques chez Amazon indiquent qu’entre 15 et 25 % des Echo et autres gadgets ne sont plus actifs deux semaines à peine après leur installation. Donnée financière intéressante, Amazon prévoyait en 2018 des pertes de 5 $ par appareil intégrant Alexa vendu, avec une lointaine projection d’un bénéfice de 2 $ par unité en 2028.

Lisez l’article de Bloomberg (en anglais)