Le concept d’un téléphone pliable à deux écrans ne manque pas d’intérêt, et le Surface Duo 2 de Microsoft en offre quelques démonstrations utiles. Mais il est si coûteux et ses défauts sont si flagrants qu’on ne saurait recommander son achat.

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

On aime

Samsung, avec ses Galaxy Z Flip et Fold, tente depuis 2019 de convaincre les consommateurs du charme des téléphones pliables à deux écrans avec un souci constant : une fois pliés, ces appareils ont grosso modo l’apparence d’un téléphone normal.

Ce n’est pas du tout le pari qu’a fait Microsoft avec son Surface Duo, dont la première version est également arrivée sur le marché en 2019. Nous voici donc en 2021 avec le Surface Duo 2 plus performant, un téléphone Android dans lequel on a ajouté des composants haut de gamme. Plié, il a la taille d’un passeport, de 92 mm sur 145 mm, épais de 11 mm. À l’intérieur, on a deux écrans AMOLED de 5,8 po reliés par deux pièces rotatives pouvant tourner sur 360 degrés.

Les écrans AMOLED sont impeccables, avec une luminosité maximale de 800 nits, une résolution de 401 ppp et une excellente gestion des contrastes avec la capacité HDR. Ces écrans peuvent être gérés indépendamment, affichant chacun une application ou un menu. Les applications peuvent également s’étaler sur les deux écrans, qui en forment alors un plus grand de 8,3 po avec un espace bien visible au milieu.

On se retrouve ainsi à pouvoir gérer en même temps deux applications, par exemple tenir une conférence sur Zoom à droite tout en consultant ses courriels à gauche. Certaines applications, surtout celles conçues par Microsoft, utilisent les deux écrans en complémentarité. Vous ouvrez par exemple l’application Appareil photo : toutes les fonctions et les vues des objectifs apparaissent à droite, tandis que les photos prises apparaissent à gauche. Certains jeux peuvent également tirer profit de cette configuration, avec les touches tactiles d’un côté et l’écran de jeu de l’autre.

On a à l’arrière trois caméras, un grand-angle de 12 Mpx, un téléobjectif optique x2 de 12 Mpx et un ultra-grand-angle de 110 degrés de 16 Mpx. Sans être un champion dans ce domaine, le Surface Duo 2 prend de bonnes photos, avec un excellent niveau de détails et des couleurs fidèles sans être fades. Sa capacité en faible luminosité est cependant médiocre et il est surclassé dans des situations à fort contraste, alors que les parties ombrées sont très noircies par temps ensoleillé.

On aime moins

Ce téléphone se tient très mal à une seule main. Avoir une conversation téléphonique n’est pas du tout agréable, le tenir d’une main tout en pitonnant avec l’autre est inconfortable.

S’il fait tourner les têtes par son design inhabituel, le Surface Duo 2 est trop gros, avec des dimensions peu adaptées aux poches de pantalon.

En théorie, une fois fermé, ce téléphone affiche sur une mince bande de côté une série d’informations comme l’heure et les notifications. Nous n’avons jamais réussi à l’activer. Nous avons également dû jouer dans les configurations, redémarrer plusieurs fois avant de réussir à forcer les applications à s’afficher sur les deux écrans. Certaines applications refusent alors de s’ouvrir.

Pour déverrouiller le téléphone, on a le choix entre un NIP et un lecteur d’empreintes digitales caché sur le bouton d’alimentation, sur le côté à droite. Ce lecteur est très capricieux et n’accepte de déverrouiller qu’une fois sur trois.

À un prix de départ de 1899,99 $ pour 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, il est beaucoup trop cher pour ce qu’il offre. Il ne dispose pas, par exemple, de la recharge magnétique, une anomalie dans cette gamme de prix. Nous l’avons passé à l’étalonnage de Geekbench 5 pour le comparer aux téléphones les plus coûteux.

Son processeur fait moins bien qu’un Galaxy S20 FE qui date de l’automne 2020, mais il se rattrape avec une carte graphique qui n’est dépassée, chez les téléphones Android, que par le très performant Pixel 6 Pro.

On achète ?

Utiliser deux applications à la fois peut se révéler utile, et certains utilisateurs vont sûrement trouver leur compte avec le Surface Duo 2, qui est somme toute loin d’être un appareil raté. Mais l’essai dans notre cas s’est révélé frustrant, avec ce gros téléphone qui se tient mal en main et ses bogues. Son prix très élevé, en outre, nous empêche d’en recommander l’achat. On s’en reparle pour la version 3… si Microsoft refait ses devoirs.

Surface Duo 2

Fabricant : Microsoft

Prix : à partir de 1899,99 $ (8 Go de RAM, 128 Go de stockage)

Note : 3 sur 5