Avec leurs prises et leur chargeur au design unique propre à chaque fabricant, qu’on a trop facilement tendance à perdre ou à oublier, les ordinateurs portables causent de nombreux maux de tête.

Publié le 30 mai 2021
Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

USB-C

Certains, encore rares, peuvent se recharger par leur prise USB-C, mais presque uniquement en mode veille, ce standard ne fournissant qu’un maximum de 100 W. La bonne nouvelle de la semaine, c’est que le groupe industriel responsable de cette norme, l’USB Implementers Forum, a annoncé qu’une nouvelle limite de 240 W serait offerte sur le marché dès l’été. C’est suffisant pour alimenter de plus grands moniteurs, des imprimantes et même certains ordinateurs d’entrée de gamme destinés au jeu vidéo.

Pour en savoir plus, lisez l’article de Futura-Sciences
Voyez de quel wattage votre ordinateur a besoin (en anglais)

Resident Evil Village

IMAGE FOURNIE PAR CAPCOM

Resident Evil Village se déroule dans une région glauque d’Europe de l’Est infectée par la « moisissure », dans laquelle on doit retrouver les morceaux de bébé Rose.

Pour son huitième épisode officiel, si on exclut tous les dérivés depuis 1996, Resident Evil Village s’impose comme un jeu magnifique, obsédant, d’une richesse époustouflante. On lui pardonne assez rapidement les coups bas de ses concepteurs qui font tout pour vous désorienter, et il faut évidemment accepter l’orgie de sang et de monstres démembrés qui accompagne tout Resident Evil digne de ce nom. Village reprend l’action de Biohazard, sorti en 2017, avec la perspective à la première personne qu’on y avait inaugurée. Cette fois, c’est tout un village glauque d’Europe de l’Est qui est infecté par la « moisissure, » et dans lequel on doit retrouver les morceaux de bébé Rose. Un délicieux cauchemar. Notre note : 4,5 sur 5.

Lisez notre critique complète

Fortnite

IMAGE FOURNIE PAR EPIC GAMES

Epic a payé 237 millions US en commissions à Apple de 2017 à 2020 pour Fortnite, qui a rapporté des profits de 5,5 milliards en 2018 et 2019, a-t-on appris ce mois-ci au procès opposant les deux entreprises.

Epic et Apple ont beau être des entreprises publiques cotées en Bourse, rarement a-t-on eu droit à autant de statistiques inédites sur leurs finances que dans le cadre du procès pour abus de position dominante tenu depuis trois semaines. On a notamment appris qu’Epic avait payé 237 millions US en commissions à Apple de 2017 à 2020 pour Fortnite, qui a rapporté des profits de 5,5 milliards en 2018 et 2019. Chez Apple, 75 % des jeux offerts sur l’App Store sont gratuits au téléchargement, ne comptant que sur la publicité comme revenu. De plus, 17 % sont également gratuits, mais comptent sur les achats dans l’application, comme Fortnite. Entre 2007 et 2018, les commissions ont rapporté 20 milliards à Apple, dont 62 % provenaient de jeux.

Pour en savoir plus, lisez l’article d’Ars Technica (en anglais)