Hébergé par La Presse+ depuis 2016, le magazine Urbania veut aller faire un tour dehors.

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Dehors Urbania

Façon de parler : cette publication a lancé au début du mois une section à part entière sur le web qui se veut « le rendez-vous de celles et ceux qui aiment jouer au grand air sans se la jouer ». Avec le sourire en coin qui caractérise Urbania, on y traite aussi bien de ski de fond que de cueillette de têtes-de-violon, d’observation d’oiseaux de son balcon ou d’un cinéma improvisé dans la ruelle avec les voisins. « On veut que ce soit inclusif, décomplexé, que tout le monde se sente invité à être dans notre gang », explique Barbara-Judith Caron, directrice du contenu numérique.

> Pour lire Dehors Urbania

BSides

PHOTO ROB ENGELAAR, AGENCE FRANCE-PRESSE

Déjà présent dans 280 villes, le BSides, une conférence axée sur la cybersécurité, aura lieu pour la première fois à Montréal le 25 septembre prochain au Centre PHI.

BSides, c’est un peu le Sundance de la cybersécurité, un rendez-vous pour ceux qui n’ont pas été invités aux grandes conférences comme le DEF CON et le Black Hat. Déjà présent dans 280 villes, l’évènement aura lieu pour la première fois à Montréal le 25 septembre prochain au Centre Phi, avec une centaine de personnes en chair et en os si la situation sanitaire le permet. « Les conférences vont y aller avec des sujets qui vont attirer les médias, comme pirater les jouets sexuels à distance, explique David Décary-Hétu, organisateur de BSides Montréal. Nous, on y va sur la qualité des présentations, pas sur l’aspect sensationnaliste ou le nom du conférencier, et il n’y a pas de passe-droit pour les commanditaires. »

> Pour en savoir plus, consultez le site BSides Montréal

Insertech

PHOTO TIRÉE DU SITE D’INSERTECH

L’objectif d’Insertech d’ici le 22 mai est de mettre la main sur 1000 ordinateurs provenant surtout des entreprises, qui seront remis à neuf, effacés de façon sûre et revendus dans sa boutique à un prix imbattable.

Insertech, un organisme travaillant à la réinsertion des jeunes notamment par la remise en état d’ordinateurs, lance un appel à l’aide. « Avec la pandémie, on a de la difficulté à obtenir des dons d’ordinateurs, explique Saad Sebti, coordonnateur marketing et développement chez Insertech. C’est la matière première qui nous permet de former nos jeunes en insertion et de répondre aux besoins technos de la communauté à prix abordables. » L’objectif d’ici le 22 mai est de mettre la main sur 1000 ordinateurs provenant surtout des entreprises, qui seront remis à neuf, effacés de façon sûre et revendus dans la boutique à un prix imbattable. Depuis 1998, Insertech a ainsi remis en état 200 000 appareils, soit un poids estimé de 2,4 tonnes de déchets électroniques qui ont été réutilisés.

> Pour en savoir plus, consultez le site d’Insertech