La nouvelle mouture du classique de Sony, MLB The Show 21, aurait pu se contenter de nous montrer des stades pleins de fans que nous aurions été comblés. C’est dire. Mais on a également peaufiné ce jeu vidéo avec des animations plus réalistes que jamais, un mode de création de stades amusant et des niveaux préconfigurés qui permettent même à des débutants d’avoir la sensation de contrôler la partie.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

D’abord, une bonne nouvelle pour les propriétaires de Xbox, Series X et S tout comme One. Pour la première fois depuis l’inauguration de la franchise en 2006, le jeu produit par le studio de San Diego de Sony Interactive Entertainment n’est plus une exclusivité pour PlayStation et accoste chez Microsoft. Malgré les rumeurs, le jeu n’est toutefois pas disponible pour la Nintendo Switch.

Apprendre son baseball

D’entrée de jeu, on a droit à une nouvelle présentation qui fait choisir le joueur entre trois niveaux. « Casual » est celui qui plaira le plus aux débutants, avec des commandes simplifiées et de nombreux conseils. « Simulation » veut offrir une expérience de baseball « authentique », avec un contrôle plus subtil du jeu. Enfin, « Competitive » est la destination des pros qui connaissent les commandes sur le bout de doigts.

Nous avons choisi Casual, qui représente déjà un bon défi tant les possibilités de configuration sont immenses. Ça tombe bien, il faut ensuite passer aux tutoriels pour apprendre les trois principales activités du baseball, soit lancer, frapper et jouer en défensive.

Aux cinq possibilités classiques offertes au lanceur, soit deux types de balles rapides, la glissante, la courbe et le changement de vitesse, on a ajouté cette année un curieux contrôle qu’il vous faudra un bon moment pour maîtriser, appelé « pinpoint pitching ». Essentiellement, avec le contrôle de gauche, il faut tracer un schéma qui donnera une direction complexe au lancer. Honnêtement, des dizaines de tentatives ne nous ont pas vraiment permis de comprendre ses subtilités.

Touche haptique bienvenue

En défense, on a peaufiné un outil qui donne un bien meilleur contrôle : une jauge qui apparaît quand un joueur capte la balle, et qu’il faut maintenir dans une zone verte optimale pour obtenir le lancer le plus puissant et le plus précis possible. L’attrapé est facilité par le reflet de la balle qui apparaît sur le terrain.

IMAGE FOURNIE PAR SIE

Pour retrouver la sensation d’un match de baseball, sa lenteur, sa complexité technique et les éclairs d’action, MLB The Show demeure le leader incontesté. On profite ici de la touche haptique de la manette de la PS5, bien plus subtile que les anciennes vibrations. On sent par exemple le coup sur la balle, la course du joueur vers les buts, la tension dans le bras du lanceur.

Il serait fastidieux de faire le tour de tous les modes, Battle Royale, Diamond Dynasty, Saisons et Moments, Home Run Derby, 15 au total. Notons que dans le mode Road to the Show, où on créé et gère la carrière d’un joueur, trois vrais journalistes sportifs vont intervenir de temps à autre pour commenter votre progression.

Les défis de la création

Mais la grande nouveauté, celle qui semble-t-il était demandée par les amateurs depuis des années, c’est la fonction Stadium Creator. Vous pouvez créer et sauvegarder une trentaine de stades en contrôlant à peu près tous les paramètres qui vous passent par la tête, de l’altitude à la couleur du gazon en passant par les environs-campagne ou centre-ville ? -, la disposition des clôtures, la forme des tableaux indicateurs et les décorations. Vous voulez des statues de lion, des arbres et des barrières improbables ? C’est dans ce mode que vous pourrez combiner plus d’un millier d’éléments.

IMAGE FOURNIE PAR SIE

Ceci dit, comme pour bien des fonctions dans MLB The Show 21, on doit d’abord se dépatouiller pour arriver à trouver les bonnes commandes et naviguer à travers beaucoup de possibilités. C’est un des seuls reproches qu’on peut adresser à cette franchise, un point sur lequel on ne l’a pas vraiment amélioré au cours des années : les ajouts successifs en ont fait un labyrinthe dans lequel il est souvent difficile de se promener. Un bon ménage dans l’interface serait de rigueur.

Le verdict : toujours le meilleur jeu de baseball pour son réalisme et les innombrables subtilités dans les commandes. Il faut clairement d’abord être un amateur de baseball pour l’apprécier, ce que ne sont évidemment pas tous les joueurs vidéo.

IMAGE FOURNIE PAR SIE

MLB The Show 21
Sony Interactive Entertainement
Pour PS5, PS4, Xbox Series X et S, X Box One (testé sur PS5)
Prix : à partir de 79,99 $
Date de sortie : 20 avril 2021
★★★★