Spécialiste des téléphones abordables, OnePlus aime prouver de temps en temps qu’il sait faire des appareils haut de gamme. Et c’est avec le fabricant suédois d’appareils photo Hasselblad qu’on livre le tout récent OnePlus 9 Pro. Au menu : photos aux couleurs éclatantes, agilité, écran de 120 Hz… et prix conséquent.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

On aime

On remarque d’abord que le OnePlus 9 Pro est mince et léger, grâce à sa coque en aluminium de 2 mm et un poids de 197 g. On a affaire à un téléphone haut de gamme, c’est une évidence dès la prise en main, avec son bel écran AMOLED 6,7 po de 525 ppp de résolution, pour un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Comme Samsung l’avait fait avec son Galaxy S21, OnePlus l’a doté d’un taux adaptatif, permettant à l’écran de passer de 1 Hz pour regarder des photos à 120 Hz pour du jeu vidéo, question d’épargner la pile.

Et ça donne quoi, des caméras conçues par Hasselblad, ce qui est une première pour un téléphone ? Précisons qu’on a ici quatre caméras à l’arrière : une principale de 48 mégapixels, un ultra grand-angle de 50 MP qui réduit à moins de 1 % la distorsion sur les bords et qui peut s’approcher à 4 cm du sujet, un téléobjectif optique de 3,3x et 8 Mp ainsi qu’une caméra monochrome de 2 Mp qui ajoute du contraste.

Nous l’avons comparé à un iPhone 12 Pro Max. Premières conclusions : il est meilleur pour la richesse des couleurs et la gestion des détails. L’iPhone, comme c’est sa force, donne des photos plus réalistes.

Le OnePlus 9 Pro contre l’iPhone 12 Pro Max

  • Comparaison entre le OnePlus 9 Pro (à gauche) et l’iPhone 12 Pro Max. Remarquez les détails de l’arbre au premier plan qui ressortent mieux avec le OnePlus.

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Comparaison entre le OnePlus 9 Pro (à gauche) et l’iPhone 12 Pro Max. Remarquez les détails de l’arbre au premier plan qui ressortent mieux avec le OnePlus.

  • Comparaison entre le OnePlus 9 Pro (à gauche) et l’iPhone 12 Pro Max. Les couleurs du OnePlus sont plus éclatantes et la gestion des contrastes meilleure, alors que l’iPhone est plus fidèle à la réalité.

      PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Comparaison entre le OnePlus 9 Pro (à gauche) et l’iPhone 12 Pro Max. Les couleurs du OnePlus sont plus éclatantes et la gestion des contrastes meilleure, alors que l’iPhone est plus fidèle à la réalité.

1/2
  •  
  •  

Pour la recharge, le OnePlus 9 Pro est compatible avec la norme Qi, mais le fabricant chinois offre plus : la « Warp Charge » de 25 W. Il a suffi de 50 minutes pour le recharger de 10 % à 100 %, du jamais vu. Là, il bat à plates coutures notre iPhone, qui a pris trois heures pour faire la même charge.

On peut le déverrouiller efficacement avec le lecteur d’empreintes digitales invisible sous l’écran, ou avec la reconnaissance faciale. Côté quincaillerie, on a affaire ici à la coqueluche des processeurs, le Snapdragon 888 avec sa puce de 5 nm, 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Il est compatible 5G. Que ce soit pour de la vidéo sur YouTube, de la téléconférence ou pour ouvrir une des 42 applis que nous lui avons installées, il n’a jamais ralenti. Il s’agit, en passant, du seul téléphone capable de faire jouer Fortnite à 90 fps, et l’expérience est très fluide.

Un autre exemple impressionnant : il lui a fallu 7 secondes pour convertir une vidéo de 15 secondes avec un des filtres proposés, « Norvège », qui donne un ton saturé et bleuté au paysage.

On aime moins

À 1499 $ pour le modèle que nous avons testé – une version plus légère à 8 Go de RAM et 128 Go est vendue 1349 $ –, le OnePlus 9 Pro est cher.

Ce téléphone a été conçu avec une idée bien précise, être plus puissant que ses rivaux. Mais il manque un peu de personnalité, avec un système d’exploitation très sobre sans grande marque distinctive.

Ça y est, OnePlus s’est résolu à éliminer aussi la prise 3,5 mm. Snif.

On achète ?

Techniquement, le OnePlus 9 Pro n’a rien à envier à la crème des téléphones Android, se révélant même plus performant sur certains aspects que le tout récent Galaxy S21 Ultra 5G. Les caméras Hasselblad, notamment, sont étonnantes, offrant des résultats qui rappellent ce que Leica fait avec Huawei. Mais contrairement à son rival sud-coréen, le fabricant chinois n’a pas cru bon d’y aller avec quelques fioritures, des innovations technologiques pas totalement au point, mais qui donnent un petit air distinctif.

Au final : un excellent achat pour l’amateur de produits Android de haut calibre, pas de doute. Précisons que pour ceux qui veulent payer moins, on lance en même temps le modèle de base, le OnePlus 9, à partir de 999 $, sans téléobjectif ni capacité adaptative du taux de rafraîchissement.

OnePlus 9 Pro

Fabricant : OnePlus
Prix : 1349 $ (8 Go/128 Go) et 1499 $ (12 Go/256 Go)
Note : 4,5 sur 5