(Toronto) Rogers Communications a annoncé mercredi avoir élargi l’admissibilité à son service internet à faible coût pour y inclure un plus grand nombre d’aînés et de personnes qui reçoivent un soutien au revenu ou une aide pour un handicap en Ontario, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve.

La Presse Canadienne

Le programme de Rogers offrait précédemment un service internet à prix réduit aux locataires d’au moins 300 propriétés à loyer indexé sur le revenu et subventionnées, ainsi qu’aux familles qui recevaient le montant maximum de l’Allocation canadienne pour enfants.

Maintenant, le groupe de télécommunications offrira le service aux bénéficiaires du Supplément de revenu garanti dans les trois provinces, ainsi qu’aux bénéficiaires du Nouveau-Brunswick du programme d’aide sociale ou du programme de soutien aux personnes ayant un handicap, aux bénéficiaires de Terre-Neuve d’une aide au revenu ou des prestations d’invalidité et aux bénéficiaires d’Ontario du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées et du programme Ontario au travail.

Rogers ajoute également à son offre plusieurs autres niveaux de haute vitesse.

L’entreprise estime que l’expansion rendra 750 000 ménages admissibles au programme, contre environ 250 000 qui l’étaient avant cette expansion — auquel plus de 25 000 s’étaient inscrits.

La société affirme que le programme a été élargi après consultation avec le gouvernement, dans le but d’aider les gens à s’inscrire à des cours en ligne, à rechercher un emploi, à assister à des rendez-vous médicaux virtuels et à lutter contre l’isolement social pendant la pandémie.