Deux jeux très attendus d’Ubisoft, Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine, relevant respectivement des studios de Toronto et Montréal, ne sortiront pas en 2020 comme prévu. Le géant français du jeu vidéo a profité de la présentation de ses résultats pour le premier semestre pour annoncer le « décalage » de ces deux jeux d’une année, en 2021-2022, « en raison des défis de production liés au travail à domicile ».

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Ces deux grosses productions, des « AAA » dans le jargon de l’industrie, sont décrites comme étant « à forte contribution », avec des équipes totalisant des centaines, voire jusqu’à un millier d’employés.

« Peaufiner l’expérience »

La sortie de Rainbow Six Quarantine, une production orchestrée par Ubisoft Montréal, avait déjà été retardée une première fois, le jeu devant initialement sortir en mars 2020. Ce jeu d’horreur-survie de tir à la première personne, combinant jusqu’à trois joueurs à la fois, est une des franchises les plus populaires du studio : le dernier épisode, Rainbow Six Siege, compte plus de 65 millions de joueurs enregistrés qui ont dépensé plus de 2,5 milliards d’euros (3,9 milliards CAD), peut-on lire dans le communiqué diffusé par Ubisoft ce jeudi.

Au studio Ubisoft Montréal, on explique avoir profité de ce premier report de Quarantine « pour peaufiner et déployer davantage l’expérience. »

« Le développement progresse bien, a assuré par courriel Antoine Leduc-Labelle, porte-parole d’Ubisoft Montréal. Nous voulons offrir la meilleure expérience afin de répondre aux attentes élevées des joueurs et pouvoir développer davantage la franchise. »

On a par ailleurs donné le mandat à l’équipe responsable du jeu « d’élargir l’expérience de jeu en ligne, dans le contexte de production de la COVID-19 », ce qui exige plus de temps, et d’améliorer la progression du jeu, précise le porte-parole.

Sur le site d’Ubisoft, l’équipe de développement a publié une lettre expliquant qu’on avait récemment franchi une « étape cruciale » et qu’on se concentre maintenant sur le « polissage global ».

Ombudsman recherché

Sur Twitter, Ubisoft Toronto a par ailleurs présenté Far Cry 6 comme « le plus ambitieux jeu de la série jusqu’à maintenant ». « Nous avons promis une fantaisie immersive pour cette guérilla des temps modernes qui se déroule dans un monde riche et exotique, peut-on lire. Nous avons maintenant plus de temps pour réaliser le jeu auquel vous aspirez à jouer. »

Ubisoft a annoncé ce jeudi une « rentabilité record », avec un chiffre d’affaires de 757 millions d’euros (1,2 milliard CAD), en hausse de 8,5 % par rapport à l’année précédente. On compte 100 millions de joueurs uniques actifs sur PC et consoles, sensiblement le même nombre qu’en 2019. Dans la tourmente depuis cet été en raison d’allégations de harcèlement et d’intimidation qui ont conduit aux départs de nombreux responsables, le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, a assuré avoir « entrepris des actions profondes pour créer un lieu de travail plus sûr et plus inclusif ». Ubisoft est toujours à la recherche d’un ombudsman externe qui se rapporterait directement au conseil d’administration, qui agira comme « médiateur, formateur et arbitre ».