(New York) L’application de visioconférence Zoom, dont la popularité a grimpé en flèche en 2020 à la faveur des confinements, a annoncé mercredi le lancement d’un nouveau service donnant la possibilité à l’organisateur d’un évènement de faire payer les participants, soit pour se rémunérer soit pour faire des dons.

Agence France-Presse

Lancée à l’occasion de Zoomtopia, la conférence annuelle de l’entreprise qui a lieu en ligne mercredi et jeudi, cette nouvelle plateforme a pour but d’aider les utilisateurs payants de Zoom à « développer leur entreprise et leur activité, toucher de nouveaux publics et donner en retour » grâce à la possibilité de faire directement des dons, souligne un communiqué.

Avec ce nouveau service, intitulé OnZoom, les abonnés de l’application qui organisent des évènements par visioconférence peuvent mettre à disposition de leur public des tickets pour y assister, gratuits ou payants, avec la possibilité de rediriger les recettes vers des organisations caritatives.

Pendant la période initiale de lancement, Zoom ne facturera pas de commission sur la vente de billets virtuels.

Chaque évènement, qu’il s’agisse d’un cours de yoga, d’un concert ou d’un spectacle d'humour, est limité à 1000 participants, mais il est possible d’activer la diffusion en direct pour un public plus large.

OnZoom est pour l’heure disponible en version beta publique pour les clients de Zoom basés aux États-Unis, mais devrait être déployé dans le reste du monde l’an prochain.

Zoom a également dévoilé Zapps, un outil grâce auquel les applications de développeurs tiers peuvent être directement intégrées sur la plateforme de visioconférence afin de faciliter le flux de travail.

Cameo, Dropbox, Kahoot, Salesforce ou encore Slack font partie de la trentaine d’applications partenaires au lancement de Zapps.

Parmi les autres annonces faites à l’ouverture de Zoomtopia, l’entreprise a présenté une « nouvelle offre de chiffrement de bout en bout » censée renforcer la sécurité de sa plateforme ainsi qu’une amélioration des outils pour intégrer les vidéos Zoom à des applications tierces.

Fondé en 2011, Zoom a rencontré un immense succès mondial avec la généralisation du télétravail causée par les mesures de confinement liées au coronavirus.

Le groupe assure accueillir régulièrement plus de 300 millions de participants par jour, dont « plus de 125 000 écoles qui utilisent Zoom gratuitement pendant la pandémie de COVID-19. »

À Wall Street, son action s’est envolée de près de 650 % depuis le début de l’année.

« La période difficile que nous traversons nous a appris que le travail à distance fonctionne », a affirmé dans un communiqué Eric Yuan, le patron-fondateur de Zoom.

« L’avenir des communications sera une compilation hybride des meilleures pratiques physiques et virtuelles », a-t-il ajouté.