(Paris) L’équipementier de télécoms finlandais Nokia a annoncé mercredi « une collaboration stratégique de cinq ans » avec Google pour migrer ses centres de données et ses serveurs dans le monde entier vers l’infrastructure « cloud » (informatique à distance) du géant américain.

Agence France-Presse

Ce partenariat, qui intervient en plein déploiement de la technologie mobile 5G en Europe, doit servir à « transformer l’infrastructure numérique de Nokia », a indiqué le groupe finlandais dans un communiqué.

L’accord entre Nokia et Google rejoint la longue liste de signatures de grands contrats de « cloud » entre grands groupes ou institutions européennes et géants américains de l’informatique : Google Cloud a par exemple signé avec Renault et Orange, Amazon Web Services avec Volkswagen, ou encore Microsoft avec le ministère de la Santé français.

Les gouvernements allemands et français ont annoncé en juin dernier le projet « Gaia X », pour faire émerger une offre européenne souveraine dans un contexte de guerre commerciale et technologique entre les États-Unis et la Chine.

Nokia et ses deux principaux concurrents, Ericsson et Huawei, se partagent 80 % des réseaux télécoms commerciaux 5G dans le monde. Mais le groupe chinois est considéré comme le fournisseur le plus avancé en la matière, malgré les restrictions qu’il subit en Europe et aux États-Unis.