Heureusement qu’il reste les jeux vidéo, et pas n’importe lequel : MLB The Show 20, une exclusivité PlayStation qui débarque sur les tablettes le 17 mars prochain. Bourrée de petites améliorations, la franchise numéro un du baseball en jeu vidéo reprend essentiellement la même recette pour donner une impression encore plus convaincante de réalisme.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Évidemment, on est en 2020 et les artisans les plus chevronnés de Sony Interactive Entertainment ont livré un jeu graphiquement superbe, où on a parfois de la difficulté à différencier l’animation par ordinateur des images réelles. En fait, l’observateur non averti peut être bluffé pendant quelques secondes et croire qu’il regarde un vrai match de baseball — commentaires et hurlements de la foule inclus.

Le premier constat, dès le lancement de MLB The Show 20, c’est qu’on a humanisé encore plus les joueurs virtuels. Ils réagissent différemment lors d’un attrapé selon leur talent, vont cafouiller de temps en temps sur une balle qui semblait facile ou propulser à une distance inattendue leur lancer pour empêcher le coureur au troisième de marquer un point.

La nouveauté graphique, en défense, c’est l’apparition au-dessus du joueur d’un cadran en demi-cercle, qui va du rouge au vert et vous indique si c’est le bon moment de lancer la balle.

Réagissant à certaines critiques sur le peu de contrôle des joueurs, les développeurs du studio Sony de San Diego ont peaufiné un aspect crucial : vous êtes maintenant récompensé, avec une meilleure frappe ou une passe plus rapide et précise, si vous êtes parfaitement synchronisé.

IMAGE FOURNIE PAR SIE

Entre amis

Pour les inconditionnels qui rêvent de créer leur propre ligue, le mode Franchise a ajouté des options plutôt sympathiques, la première vous permettant de concevoir votre propre logo. Tout, des couleurs des uniformes jusqu’au nom de l’équipe en passant par le nombre de rayures, peut être personnalisé.

Le mode Custom Leagues a été considérablement amélioré et vous permet maintenant de regrouper vos amis en ligne. Vous décidez du nom de la ligue, du nombre de manches dans un match et du format de la saison et des séries.

Comme c’est la coutume avec MLB The Show, les possibilités de configuration sont pratiquement infinies et peuvent facilement dérouter le joueur pas trop expérimenté. Non seulement on a accès aux fiches des joueurs de la plus haute ligue, mais également à celles de ligues mineures jusqu’au AA pour échanger, bâtir votre équipe ou suivre la carrière d’un joueur de ses débuts à la consécration finale. Cette intégration totale des ligues mineures est une autre des nouveautés appréciables cette année.

IMAGE FOURNIE PAR SIE

Du baseball comme dans le temps

Il reste, heureusement, des modes plus automatiques où il suffit de choisir son équipe, celle de l’ordinateur et le stade dans lequel elles s’affronteront. Pour les nostalgiques, on a prévu un mode Classique tout à fait adorable, qui vous redonne la sensation des jeux vidéo beaucoup plus simples et naïfs d’il y a deux décennies. Pas de statistiques complexes, pas d’éléments subtils à contrôler, on lance et on frappe à partir de quelques touches de base. On aime beaucoup.

Précisons qu’il s’agit de la dernière année où MLB The Show est réservé à la PS4 : dès l’an prochain, a promis Sony, il n’y aura plus d’exclusivité.

Le verdict : un excellent cru, qui améliore que ce qui était déjà une recette gagnante avec un meilleur contrôle et de belles idées de personnalisation. À recommander à tout fan de baseball en manque. Mais les nouveaux venus doivent s’attendre à être quelque peu déboussolés devant la tornade d’options, de personnalisations et de configurations possibles. On parle quand même ici d’un jeu peaufiné et enrichi depuis 1997.

IMAGE FOURNIE PAR SIE

MLB The Show 20

Développeur : SIE San Diego

En vente à partir du 17 mars 2020 au prix de 79,99 $

Note : 4,5 sur 5

Cette critique a été rendue possible grâce à une copie fournie par Sony Interactive Entertainment Canada.