(Toronto) L’indice phare de la Bourse de Toronto a enregistré un deuxième gain hebdomadaire en autant de semaines, même s’il a clôturé en baisse vendredi, pendant que le cours du pétrole brut continuait de grimper.

La Presse canadienne

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a perdu vendredi 159,54 points à 12 938,30 points. Sur l’ensemble de la semaine, il a avancé de près de 2 %, et sa croissance totalise 9,2 % sur les deux dernières semaines.

Le TSX a profité d’une augmentation des prix du pétrole attribuable aux meilleures perspectives de voir la Russie et l’Arabie saoudite mettre fin à leur guerre des prix en réduisant leur production de 10 millions à 15 millions de barils par jour.

Les prix du pétrole brut ont augmenté de 41 % depuis qu’ils ont touché un creux de 18 ans, lundi, mais restent toujours inférieurs de près de 54 % inférieurs à leur niveau de 61,18 $ US le baril atteint à la fin 2019.

Le cours du brut a gagné vendredi 3,02 $ US, ou 11,9 %, pour atteindre 28,34 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Cela a aidé une série de producteurs canadiens de pétrole, notamment Crescent Point Energy, dont les actions ont grimpé de 11,8 %. Mais le secteur dans son ensemble a diminué de près de 2 %, les titres de Canadian Natural Resources et de Suncor Énergie ayant reculé respectivement de 5,3 % et 4 %.

Les observateurs du secteur de l’énergie prévoient que la réunion virtuelle de la semaine prochaine entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Russie débouchera sur une baisse coordonnée de la production.

« Et je pense que cela suscite un certain optimisme sur le marché pétrolier, que le prix du pétrole cessera au moins de baisser », a souligné Anish Chopra, directeur général de la firme Portfolio Management.

Le recul de la Bourse de Toronto a été généralisé vendredi, ses 11 secteurs ayant cédé du terrain, principalement ceux de la santé, de la consommation discrétionnaire et de la finance.

Alors que le parquet torontois cumulait une hausse sur l’ensemble de la semaine, les marchés boursiers new-yorkais ont clôturé en baisse sur la semaine, ayant eux aussi cédé du terrain vendredi.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 360,91 points à 21 052,53 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 a cédé 38,25 points à 2488,65 points. L’indice composé du NASDAQ a rendu 114,23 points à 7373,08 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 70,71 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 70,53 cents US de la veille.

Ailleurs à la Bourse des matières premières de New York, le cours de l’or a pris 8,00 $ US à 1645,70 $ US l’once, tandis que celui du cuivre a perdu 2,6 cents US à 2,19 $ US la livre.