La Bourse de New York a achevé lundi sur une note stable une séance calme, en l'absence d'indicateur économique aux États-Unis: le Dow Jones a fini quasi inchangé (+0,01%) et le NASDAQ a cédé 0,15%.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a grignoté 1,06 point à 11 952,97 points, tandis que le NASDAQ, à dominante technologique, a abandonné 4,04 points à 2639,69 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a grappillé 0,07% (0,85 point) à 1271,83 points.

Le Dow Jones, qui a achevé vendredi sa sixième semaine d'affilée de baisse, a rapidement effacé ses gains enregistrés à l'ouverture, oscillant autour de l'équilibre pendant le reste de la séance.

«Le marché est calme. Rien n'a changé, les investisseurs sont prudents», a observé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

«Ce qui est important, c'est la croissance, et l'idée que la croissance ralentit. C'est la raison pour laquelle le marché est affaibli», a-t-il poursuivi.

Aucun indicateur économique n'est venu confirmer ou infirmer le ralentissement de l'activité qu'ont suggéré les statistiques de ces dernières semaines aux États-Unis.

Les échanges ont été animés par plusieurs annonces de fusions de société, des nouvelles en général bien accueillies par les investisseurs. Ils y voient le signe que les entreprises sont prêtes à mettre des liquidités sur le marché pour grossir.

En revanche, la crise de la dette publique en zone euro est revenue sur le devant de la scène lorsque l'agence Standard & Poor's a abaissé de trois crans la note de la Grèce.

Le marché obligataire s'est replié. Le rendement du bon du Trésor est remonté à 2,991% contre 2,971% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,205% contre 4,184%.

À Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, lundi, l'indice composé S&P/TSX ayant perdu 144,28 points, à 12 939,72 points, sur un volume de plus de 371,5 millions d'actions négociées.