Bonne nouvelle pour Aldo. Les créanciers nord-américains de l’entreprise québécoise connue mondialement pour ses chaussures ont voté en faveur du plan de restructuration, près de deux ans après qu’elle se soit placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC).

Publié le 26 avril
Nathaëlle Morissette
Nathaëlle Morissette La Presse

« Après un processus de restructuration approfondi, nous annonçons notre sortie imminente, nous savons que la Loi sur les arrangements avec les créanciers était la bonne voie à suivre pour solidifier les bases financières du Groupe ALDO et assurer sa pérennité », a déclaré, le président-directeur général du Groupe Aldo, David Bensadoun, par voie de communiqué, mardi.

L’entreprise refuse pour le moment d’accorder des entrevues aux médias « étant donné que le processus judiciaire est toujours en cours ».

Groupe Aldo s’est placé à l’abri de ses créanciers en mai 2020. L’entreprise a dû quitter son majestueux siège social – situé sur la rue Émile-Bélanger dans l’arrondissement de Saint-Laurent – quelques mois plus tard pour s’installer dans un plus petit espace sur la rue Hodge. Près de 849 personnes y travaillent.

Aldo en chiffres

Nombre de magasins au Québec : 66

Nombre de magasins au Canada : 217

Nombre de magasins dans le monde : 1509

Nombre total d’employés au Canada : 3188 (siège social et magasins)

Source : Groupe Aldo