Le nouveau projet immobilier La Baie proposé par HBC est intéressant, car il permettra de restaurer l’enveloppe du bâtiment iconique, mais la tour de verre proposée est trop haute, tranche le rapport de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) présenté vendredi.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

« C’est un projet qui, pour beaucoup, symbolise la renaissance du centre-ville de Montréal », énonce d’emblée Dominique Ollivier, présidente de l’OCPM. Par contre, des citoyens et des groupes de protection du patrimoine ou environnementaux ont des réserves, ajoute-t-elle. « Les gens ont beaucoup d’attachement au bâtiment de La Baie et ils pensent qu’il devrait rester tel quel. »

La Ville de Montréal a rapidement réagi par communiqué, indiquant que « le bâtiment de La Baie est une icône du centre-ville et [qu’elle souhaite] ardemment voir ce projet se réaliser ».

La transformation proposée par HBC concerne son immeuble situé rue Sainte-Catherine Ouest, entre la rue Aylmer et l’avenue Union, à Montréal, et abritant le magasin La Baie.

Rappelons que HBC propose de démolir l’agrandissement de style brutaliste datant de 1964 situé du côté du boulevard De Maisonneuve. À la place, l’entreprise souhaite construire une tour de bureaux de 120 m de haut, soit 25 étages. Trois toits-terrasses, un café-terrasse accessible au public au-dessus du Colonial House et la restauration de la façade d’origine de La Baie sont également dans les plans.

« Faites attention à la hauteur »

La rénovation de la façade patrimoniale de La Baie, le fait que la tour de bureaux soit en escaliers, les cafés-terrasses, dont celle accessible au public : ces points sont vus de façon positive par l’OCPM. « Ça va, mais on dit : faites attention à la hauteur », résume Mme Ollivier.

En effet, la principale recommandation du rapport est de réduire la hauteur de la tour de bureaux de façon significative, soit entre 80 et 100 m (de 15 à 20 étages). Le but est notamment de préserver la vue sur le mont Royal et l’harmonie avec la flèche de la cathédrale de Christ Church, située à proximité, indique Mme Ollivier.

L’OCPM recommande aussi de porter une attention à l’harmonisation entre le nouvel immeuble en verre, très moderne, et le style de La Baie, construit en pierre de maçonnerie.

« Ce qu’on dit, c’est d’aller une étape plus loin afin d’obtenir son permis de construire, et de porter une attention spéciale à l’agencement entre les deux bâtiments », explique Mme Ollivier.

Mieux vaut rester prudent dans la modification au plan d’urbanisme, qui est attaché au terrain, pas au projet, rappelle aussi la présidente. En cas de vente, « des gens pourraient, de plein droit, construire n’importe quoi [sur 120 mètres] », prévient-elle.

La population a été consultée le 14 avril et le 23 mai. Le rapport a formulé 16 recommandations, la plupart favorables au projet.

« Nous nous réjouissons d’obtenir des investissements d’envergure au centre-ville de Montréal pour le maintien et la revitalisation du patrimoine ainsi que pour le développement économique », a indiqué la Ville de Montréal par communiqué. Dans la foulée, elle a affirmé qu’elle accompagnerait le promoteur dans sa démarche d’intégration des recommandations de l’OCPM.

Consultez le rapport de l'OCPM