Air Canada prolonge de 30 jours sa politique de remboursement de billets de vol qui n’avaient pu être utilisés en raison de la crise sanitaire de la COVID-19.

Martin Vallières
Martin Vallières La Presse

Mise en place depuis la mi-avril, en suivi d’un accord d’aide financière de 5,9 milliards de dollars conclu avec Ottawa, cette politique de remboursement permet aux clients qui ont acheté un billet de catégorie « non remboursable » avant le 13 avril 2021, pour un voyage prévu après le 1er février 2020, mais qui n’a pu avoir lieu, de soumettre une demande de remboursement en ligne ou auprès de leur agent de voyages.

Selon son échéancier initial annoncé en mi-avril, cette politique spéciale de remboursement liée la crise sanitaire de la COVID-19 devait prendre fin après deux mois, soit demain vendredi l le 12 juin.

Toutefois, en raison du nombre de demandes de remboursement inférieur aux attentes, soit moins de la moitié (40 %) des 1,8 million de clients détenteurs de billet admissibles, Air Canada a décidé de prolonger d’un mois sa politique de remboursement, jusqu’au lundi 12 juillet prochain.

« Nous avons établi un processus simple pour les remboursements en ligne et nous avons communiqué directement avec les clients pour les informer des options qui s’offraient à eux. Malgré toutes ces mesures, quelque 40 % des clients admissibles seulement ont demandé un remboursement. C’est pourquoi nous prolongeons la période au cours de laquelle les clients peuvent soumettre une demande », indique Lucie Guillemette, vice-présidente générale et chef des Affaires commerciales chez Air Canada, dans le communiqué d’annonce du prolongement de la période pour demander un remboursement.

« Le nombre de clients qui ont demandé un remboursement est inférieur au volume anticipé. La plupart (de nos clients admissibles) ont conservé leur crédit de vol, leur bon de voyage Air Canada ou leurs points Aéroplan, ce qui nous réjouit, car c’est signe que nos clients comptent voyager bientôt », selon Mme Guillemette.

D’ailleurs, alors qu’il anticipe un regain de la demande pour les voyages en avion, le transporteur a confirmé en fin de journée jeudi qu’il allait bientôt rappeler au travail « plus de 2600 employés » parmi les dizaines de milliers qui ont été mis à pied durant la crise sanitaire de pandémie.

Ces 2600 employés seront rappelés dans divers postes, notamment celui d’agent de bord, et seront réintégrés par étapes pendant les mois de juin et juillet.

Selon le porte-parole d’Air Canada, Peter Fitzpatrick, le transporteur a décidé de rappeler les travailleurs parce qu’il observe « le progrès de la campagne de vaccination, la diminution des cas d’infection à la COVID-19, ainsi que l’assouplissement des restrictions sanitaires » aux voyageurs.

Avec La Presse Canadienne

Consultez le site internet d’Air Canada