Paper Excellence prend de l’expansion aux États-Unis grâce à son acquisition de Domtar, qu’il réalise dans le cadre d’un accord qui évalue le producteur de pâte et papier à environ 3 milliards US.

Ross Marowits La Presse Canadienne

En vertu de l’accord, la société établie à Richmond, en Colombie-Britannique, allongera 55 $ US en espèces pour chaque action de Domtar, ce qui représente une prime de 37 % par rapport au cours de l’action au 3 mai, date à laquelle un reportage a révélé l’existence de négociations en vue d’une éventuelle transaction.

« Il s’agit d’une étape importante dans notre stratégie mondiale d’identification d’actifs bien placés et de leur positionnement pour la croissance », a affirmé dans un communiqué le directeur financier mondial de Paper Excellence, Joe Ragan.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de percer le marché américain alors que nous augmentons continuellement la capacité de Paper Excellence à servir sa base de clients de premier ordre sans cesse croissante. »

Paper Excellence, un fabricant mondial diversifié de pâte et de papiers de spécialité, d’impression, d’écriture et d’emballage, exploite sept usines au Canada, qui produisent et expédient chaque année plus de 2,8 millions de tonnes de produits. Son effectif compte plus de 2800 employés.

Domtar, dont le siège social se trouve à Montréal, mais qui est dirigée depuis Fort Mills, en Caroline du Sud, est un fabricant et un distributeur intégré de papier libre non couché en Amérique du Nord et l’un des plus grands fabricants de pâte au monde. Elle compte 13 usines de pâtes et papiers et 10 usines de fabrication et de transformation au Canada et aux États-Unis.

M. Ragan a souligné que Paper Excellence, qui a acquis Catalyst Paper en 2019, avait l’intention d’investir dans les actifs de Domtar pour assurer leur croissance à long terme.

Paper Excellence a l’intention de continuer à exploiter Domtar comme une entité commerciale autonome, ont précisé les deux sociétés. Domtar continuera d’être dirigée par son équipe de direction actuelle et Paper Excellence conservera ses bureaux et ses installations de production, ont-elles ajouté.

Le chef de la direction de Domtar, John Williams, a fait valoir que la transaction avec Paper Excellence permettait à ses actionnaires de réaliser une valeur de rachat avec une prime importante.

« Cette transaction valide notre plan stratégique à long terme pour nos principaux secteurs des pâtes et papiers, de même que pour notre expansion continue dans celui de l’emballage », a affirmé M. Williams dans le communiqué de presse.

Le conseil d’administration de Domtar a approuvé à l’unanimité l’entente, qui devrait être conclue au cours du second semestre, sous réserve des approbations des actionnaires et des autorités de réglementation.

Les actions de Domtar ont grimpé mardi à un sommet de deux ans en prenant 9,68 $ CAN, soit 16,9 %, pour clôturer à 66,96 $ CAN à la Bourse de Toronto.

La transaction fait suite à l’acquisition de Norbord par West Fraser Timber pour 4 milliards, qui a été conclue en février.

L’analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, a indiqué que l’entente n’était pas étonnante compte tenu des rapports récents.

« Bien que l’évaluation soit un peu inférieure aux transactions comparables, nous nous attendons à ce qu’il y ait moins de synergies dans cette transaction étant donné que Domtar continuera d’être exploitée de manière autonome, et donc nous considérons le prix comme juste », a-t-il écrit dans un rapport.

Aux yeux de M. Quinn, il sera important de voir ce que fera le nouveau propriétaire des projets de Domtar visant à convertir jusqu’à quatre machines à papier pour qu’elles produisent plutôt du carton-caisse.

« Nous croyons qu’il est probablement trop tard pour revenir sur la conversion de Kingsport, mais les conversions à Ashdown, Marlboro et Hawesville n’ont pas commencé. »