La Compagnie de la Baie d’Hudson espère transformer son site web afin de devenir la prochaine grande plateforme d’achats en ligne au Canada. Elle espère ainsi se positionner comme une solution de rechange locale aux gros joueurs du commerce électronique comme Amazon.

Brett Bundale
La Presse Canadienne

La société ouvrira son site web aux vendeurs tiers à partir de la fin du mois, ajoutant des centaines de nouvelles marques et des milliers d’articles à son assortiment de produits en ligne, à un moment où les restrictions pandémiques ont réduit les possibilités d’achats en personne.

Le nouveau site inclura du matériel électronique et des articles de sport, poussant le détaillant au-delà de ses catégories habituelles comme les vêtements et la décoration intérieure. Il cherche ainsi à attirer et à fidéliser les clients qui exigent de plus en plus une forte présence en ligne.

L’entreprise doit trouver le bon équilibre entre le maintien de sa marque haut de gamme et l’élargissement de son inventaire, ont déclaré les dirigeants en entrevue.

Les acheteurs auront accès à plus de produits, dont certains seront vendus et expédiés directement par La Baie d’Hudson — et pourront être retournés en magasin — tandis que d’autres seront vendus et expédiés par des vendeurs tiers qui s’occuperont également des retours pour ces articles.

Le marché de la Baie d’Hudson, hébergé sur la plateforme de Mirakl, arrive un peu plus d’un an après la privatisation de l’entreprise emblématique.

Depuis lors, bon nombre de ses grands magasins ont été fermés pendant des mois en raison des restrictions liées à la COVID-19, des centaines de travailleurs ont été licenciés et la concurrence en ligne a explosé alors que les consommateurs se tournent vers les achats sur l’internet en nombre record.

Bien que la stratégie numérique de l’entreprise ait été en place avant la pandémie — le détaillant a relancé son site web en avril dernier à l’aide d’une nouvelle plateforme de commerce électronique de Salesforce —, les confinements ont créé un sentiment d’urgence.

Les observateurs de la vente au détail croient que, même après la pandémie, les consommateurs continueront de faire davantage leurs achats en ligne et de rechercher des options telles que les achats sur le web pour ramassage en magasins. Ils prévoient que les achats en magasin se concentreront davantage sur l’interaction avec les produits.

Le marché de la Baie d’Hudson mettra en vedette de grands vendeurs tiers de produits de marque ainsi que de petits vendeurs, artisans et entrepreneurs, a déclaré la société.

Le détaillant a même lancé un appel pour des « marques locales et canadiennes cool » avec des capacités d’expédition directe au consommateur et un inventaire à portée de main, fournissant une plateforme nationale pour les produits faits à la main qui pourraient normalement être vendus sur des sites comme Etsy, Facebook marketplace ou Kijiji.