CAE affirme que ses résultats s’améliorent même si le spécialiste des simulateurs de vol a affiché vendredi un bénéfice net réduit de moitié pour son troisième trimestre, par rapport à l’an dernier, alors que le secteur de l’aéronautique continue de naviguer dans cette période difficile.

La Presse Canadienne

L’entreprise montréalaise a réalisé un profit attribuable aux actionnaires de 48,8 millions, ou 18 cents par action, pour son plus récent trimestre, ce qui se comparait à un bénéfice de 97,7 millions, ou 37 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les résultats pour le plus récent trimestre représentaient une amélioration par rapport à la perte de 2 cents par action réalisée lors du deuxième trimestre.

Les revenus ont totalisé 832,4 millions pour le trimestre clos le 31 décembre, en baisse de 10 % par rapport à ceux de 923,5 millions du troisième trimestre de l’exercice précédent. Ils étaient cependant en hausse de 18 % par rapport au deuxième trimestre.

Le bénéfice de CAE avant les éléments particuliers s’est établi à 60 millions, ou 22 cents par action, en baisse par rapport à celui de 99,4 millions, ou 37 cents par action, de la même période un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient à afficher un profit ajusté par action de 17 cents à partir de revenus de 818,7 millions, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

« Nous gérons bien cette période difficile et faisons d’importants progrès pour améliorer considérablement la position de CAE en vue de sa croissance future », a affirmé le chef de la direction, Marc Parent, dans un communiqué.

Il a ajouté que la reprise de la pandémie était largement tributaire du moment et du rythme auxquels les interdictions de voyage et les quarantaines pourront éventuellement être levées.

« Compte tenu de nos investissements récents et des possibilités futures de déploiement de capital de croissance, nous sommes convaincus que CAE émergera de cette période encore plus forte. »