Le groupe québécois Foodtastic met la main sur les 190 cafés de la chaîne canadienne

Publié le 9 févr. 2021
Nathaëlle Morissette
Nathaëlle Morissette La Presse

Second Cup deviendra québécoise. Foodtastic, groupe qui possède notamment La Belle et la Bœuf ainsi que les rôtisseries Au Coq, a mis la main sur la chaîne canadienne, qui compte 190 cafés, pour une somme de 14 millions. L’entreprise prévoit déjà une expansion dans la Belle Province avec l’ouverture de 40 nouveaux établissements, qui se démarqueront notamment avec la mise en place d’un service à l’auto, a affirmé Peter Mammas, président et chef de la direction de Foodtastic, en entrevue avec La Presse.

L’entente doit toutefois être approuvée par au moins les deux tiers des actionnaires d’Aegis Brands, société qui détient Second Cup Café & Cie. « On a déjà 43 % des actionnaires qui ont dit oui, donc on ne pense pas qu’il y aura un problème, soutient M. Mammas. Le siège social de Toronto déménagera à Montréal. C’est devenu une entreprise québécoise, et on est fiers de ça. »

Des cafés plus petits — avec des places assises — qui seront équipés de machines à café plus modernes et qui offriront un service à l’auto, voilà de quoi auront l’air les 40 nouveaux établissements que le groupe compte ouvrir à partir de l’été. Ils s’ajouteront aux 40 cafés déjà en activité au Québec.

Foodtastic n’a pas l’intention de s’installer dans les quartiers centraux, mais davantage en périphérie, comme à Pointe-aux-Trembles, à Dollard-des-Ormeaux et dans l’arrondissement de Saint-Laurent, là où il y a un gros bassin d’automobilistes, précise M. Mammas.

Les loyers sont chers. C’est plus difficile d’atteindre la rentabilité ces temps-ci. Si on réduit un peu l’espace, on peut atteindre à peu près les mêmes ventes que si on a un grand espace.

Peter Mammas, président et chef de la direction de Foodtastic

Le groupe a également l’intention d’étudier le menu. Depuis le début de la pandémie, l’entreprise a fait le même exercice pour toutes ses marques, en revoyant la carte et en réduisant le nombre de produits offerts. « On va essayer d’améliorer l’offre. Si on peut favoriser des fournisseurs québécois, c’est sûr qu’on va le faire », ajoute-t-il, en pensant notamment à la vente de croissants produits localement.

« Nous sommes heureux que la marque Second Cup et ses franchisés puissent évoluer avec un nouveau partenaire canadien », a pour sa part déclaré Steven Pelton, président et chef de la direction d’Aegis, dans un communiqué publié lundi. « Aegis se concentrera dorénavant sur le développement de Bridgehead Coffee et de Hemisphere Cannabis, tout en restant à l’affût de nouvelles occasions intéressantes de croissance et d’acquisition. »

Concurrencer Starbucks

Par ailleurs, s’il admet que les temps sont durs pour les cafés et que Second Cup ne sera probablement pas rentable avant 2022, Peter Mammas se dit convaincu que ses établissements pourront attirer davantage de clients et concurrencer Starbucks, qui connaît aussi son lot de difficultés. Rappelons que la chaîne a annoncé en janvier qu’elle achèverait son plan de fermeture de 300 établissements au Canada d’ici la fin de mars. Seulement à Montréal, pour le mois de janvier, 13 établissements Starbucks ont envoyé des avis de licenciement à un total de 191 employés, selon la liste mensuelle des avis de licenciements collectifs reçus au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec.

L’entreprise, qui se dit en pleine restructuration, souhaite, elle aussi, développer son service au volant ainsi que ses livraisons.

De son côté, Peter Mammas admet que l’acquisition de Second Cup en ces temps de pandémie est un pari risqué. « C’est une marque qui a eu des difficultés », reconnaît-il, en rappelant que Second Cup est passée de 400 cafés, il y a quelques années, à 190 aujourd’hui.

« Second Cup a besoin de sang neuf. Et nous, on a l’équipe qu’il faut pour moderniser la marque et prendre de l’expansion », poursuit-il.

« On a un bon bilan, poursuit Peter Mammas. On a les reins solides. Peut-être qu’on n’achète pas Second Cup au meilleur moment, mais je pense qu’on est capables d’améliorer l’offre. Et si les choses reviennent à la normale en 2022, l’entreprise va avoir beaucoup plus de valeur qu’aujourd’hui. »

Foodtastic

Siège social : Montréal

Nombre total d’employés : 4500 (avant la pandémie)

Marques : La Belle et la Bœuf, Carlos & Pepe’s, Monza, Au Coq, L’Gros Luxe, Rôtisseries Benny, Rôtisseries Fusée

Nombre total de restaurants : 130 (en excluant Second Cup)