(Paris) Airbus n’a pas enregistré de nouvelle commande en janvier et livré 21 avions commerciaux à 15 clients au cours du mois, a annoncé vendredi l’avionneur européen.

Agence France-Presse

Airbus, qui n’avait enregistré que deux commandes en décembre et aucune en novembre, voit comme l’ensemble du secteur les compagnies aériennes renoncer à leurs projets d’achat d’avions neufs sous l’effet de l’effondrement du trafic aérien provoqué par la pandémie.

En 2020, ses commandes se sont écroulées de 65 %, avec 268 commandes nettes, pour la plupart enregistrées avant l’explosion de l’épidémie au printemps.

L’avionneur ne déplore en revanche aucune annulation de commande en janvier.

Il a par ailleurs livré 21 appareils, dont 16 de la famille A320, sur le mois, indique-t-il dans un communiqué, contre 31 en janvier 2020.

Airbus, qui a réduit ses cadences de production de près de 40 % dès le mois d’avril pour s’adapter à la nouvelle donne, affiche toutefois un « optimisme prudent » pour l’avenir.

Il compte augmenter les cadences de production de ses monocouloirs et passer de 40 avions de la famille A320 par mois (A319, A320 et A321) à 43 au troisième trimestre et 45 au quatrième trimestre 2021 et celles de son A220 de quatre à cinq avions par mois à partir de la fin du premier trimestre 2021.

La production des gros porteurs devrait elle rester stable avec cinq A350 et deux A330 produits par mois.

Son carnet de commandes s’établissait fin janvier à 7163 appareils, dont 5869 de la famille A320.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Des employés à l’œuvre sur Airbus A220 à l’usine de Mirabel. Airbus va légèrement augmenter la production de l’A220 — de quatre à cinq avions par mois — à partir de la fin du premier trimestre 2021.