Les clients de la Société des alcools du Québec (SAQ) ne pourront pas acheter leurs vins et spiritueux en ligne du mardi 26 janvier au mardi 2 février inclusivement.

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

La société d’État doit procéder à une mise à niveau majeure de son infrastructure technologique. Une fois celle-ci terminée, les clients pourront enfin avoir accès à plus de stocks et voir le nombre de produits offerts en temps réel. Les magasins resteront ouverts.

Avec l’augmentation fulgurante des ventes en ligne depuis mars, la SAQ avait un urgent besoin d’améliorer l’efficacité du traitement de ses commandes et d’augmenter la capacité technologique du système au complet de la société. Bien que cette transformation numérique ait été prévue dans son plan stratégique 2021-2023, « le système n’était pas à jour pour supporter le poids des demandes », a expliqué en entrevue téléphonique à La Presse le porte-parole de la société d’État Yann Langlais Plante.

La pandémie et le confinement ont fait migrer de nombreux consommateurs vers les achats en ligne, entre autres pour éviter les files d’attente. Pour répondre à cette demande inattendue, le nombre de quarts de travail dans les entrepôts qui servent la SAQ.com est d’ailleurs passé de un à trois, fonctionnant ainsi 24 heures par jour. En novembre et décembre derniers, les ventes en ligne ont bondi de 130 %.

Augmenter l’efficacité et la sécurité

Cette mise à jour de huit jours n’a aucun lien avec la tentative de piratage survenue en mai dernier, précise M. Langlais Plante. La SAQ a prévu des travaux de plus d’une semaine, tout d’abord parce qu’elle doit terminer de répondre aux commandes avant de commencer la transformation de son système.

Ensuite, parce qu’elle veut prendre le temps de faire tous les tests nécessaires pour s’assurer que le nouveau site transactionnel sera efficace dès sa réouverture et que la sécurité sera renforcée. « On n’est pas à l’abri de pépins qui pourraient entraîner des délais supplémentaires, mais on [ne doute pas] de revenir à la normale le 3 février », soutient Yann Langlais Plante.

Plus de produits et de stocks en ligne

Actuellement, un peu plus de 20 % des produits de la SAQ sont offerts en ligne. Plus précisément, le site SAQ.com offre 3000 produits sur un total d’environ 14 000 qui passent dans le réseau annuellement. À titre de comparaison, il y a approximativement 5000 produits dans les succursales Sélection.

« À terme, on voudrait que tous les produits soient offerts en ligne, mais ça ne se fera pas du jour au lendemain. On vise aussi, à terme, un délai de livraison en 24 heures. »

Le nouveau système réglera certains motifs d’irritation, comme les produits annoncés en solde, mais qui étaient en rupture de stock pour les commandes en ligne. La SAQ assure qu’il y aura des stocks accrus et que les clients pourront suivre le nombre de produits qu’on peut se procurer en temps réel.

Certains rabais seulement en magasin

Des lecteurs nous ont fait part de leur mécontentement du fait que le rabais de 15 % de la SAQ-Dépôt à l’achat de 12 bouteilles n’est pas offert en ligne, seulement en magasin. « Voilà un autre exemple d’incohérence du message gouvernemental préconisant les achats en ligne et imposant des mesures sanitaires aux commerces », nous a écrit M. Ranger. Ce problème ne sera pas réglé, les rabais ne seront pas uniformisés, car il s’agit d’une stratégie marketing.

« Selon les [enseignes], il y a différentes promotions, explique le porte-parole. Par exemple, “ 10 fois les points Inspire sur les produits Origine Québec ” certaines fins de semaine ne s’appliquent pas aux [enseignes] SAQ Dépôt, mais en succursale et en ligne. Notre objectif est d’avoir des offres variées, mais surtout personnalisées pour nos clients ».