(Zurich) Le géant suisse du négoce de matières premières Glencore a annoncé vendredi que le directeur de ses activités charbon Gary Nagle allait prendre la relève de son actuel patron courant 2021, un plan de succession très attendu.  

Agence France-Presse

Le groupe suisse lui confiera le poste de directeur général durant le premier semestre l’an prochain, a-t-il indiqué dans un communiqué, sans préciser la date effective de passage de flambeau après deux ans de recherches pour trouver un successeur à son emblématique patron, le milliardaire sud-africain Ivan Glasenberg.  

Au Québec, Glencore exploite notamment la mine Raglan, dans le nord du Québec, où on extrait surtout du nickel et du cuivre.

Actuellement en poste à Sydney en Australie, M. Nagle, qui est également sud-africain, doit s’installer en Suisse en début d’année pour travailler aux côtés d’Ivan Glasenberg afin d’assurer la transition, a souligné le groupe, dont le siège est à Baar, dans le canton de Zoug.  

« Le conseil d’administration a travaillé avec Ivan pendant les deux dernières années pour œuvrer à une transition harmonieuse vers la prochaine génération pour la direction des activités de Glencore », a déclaré Tony Hayward, son président, et ancien patron du groupe pétrolier britannique BP, cité dans le communiqué.  

Ce changement s’opère dans un contexte « de profonds changements », a ajouté M. Hayward, évoquant le choc de la pandémie de COVID-19, mais aussi « le défi du changement climatique.

 « Notre industrie a une opportunité significative de contribuer à la reprise économique en fournissant des matières premières essentielles pour la transition vers une économie à faible empreinte carbone », a-t-il affirmé.  

M. Nagle avait rejoint Glencore en 2000 au sein de l’équipe chargée du développement du charbon, avant de diriger pendant cinq ans Prodeco, qui regroupe les activités de charbon du groupe en Colombie, de 2008 à 2013. Il avait ensuite dirigé les activités de Glencore pour les alliages dans les métaux en Afrique du Sud de 2013 à 2018.

Avec La Presse