(Washington) Le groupe américain 3M a affiché des résultats meilleurs qu’attendu au troisième trimestre grâce à un bond des ventes de masques, d’équipements médicaux et de produits de nettoyage du fait de l’épidémie de COVID-19.

Agence France-Presse

La société, dont la gamme de produits s’étend des post-it aux revêtements pour voitures en passant par les pansements, les masques et les systèmes de filtration, a enregistré un bénéfice net de 1,41 milliard de dollars, en baisse de 10,7 % sur un an.

Mais par action et ajusté des éléments exceptionnels, le profit est de 2,43 dollars, selon un communiqué mardi. C’est supérieur aux prévisions des analystes qui misaient sur 2,26 dollars.

Le chiffre d’affaires trimestriel a grimpé de 4,5 % sur un an pour s’établir à 8,4 milliards de dollars quand les prévisions étaient de 8,29 milliards.

« La pandémie de COVID-19 continue d’évoluer et d’impacter les activités de 3M de différentes façons », a indiqué la compagnie de St. Paul.  

« La demande est restée forte pour les équipements personnels de protection, d’entretien de la maison, de nettoyage ainsi que les activités dans les semi-conducteurs, des centres de données et des filtres pharmaceutiques », précise la compagnie.

Dans le même temps, d’autres secteurs ont souffert du ralentissement général de l’activité à cause de la pandémie et restent en retrait par rapport à la même période de l’année dernière.  

C’est le cas des équipements automobiles, de l’électronique, des produits pour l’hôtellerie, des équipements de bureaux et des matériels médicaux pour des interventions non urgentes.

Les ventes pour le secteur de la santé ont ainsi bondi de 25,5 % par rapport à la même période l’année dernière à 2,2 milliards de dollars, tandis que celles des secteurs des transports et de l’électronique ont décliné de 7,4 % à 2,3 milliards de dollars.  

Le secteur de la protection et sécurité industrielle a vu ses ventes augmenter de 6,9 % à 3 milliards de dollars. Enfin, les ventes de produits de grande consommation ont grimpé de 5,6 % à 1,4 milliard de dollars.

Le groupe s’est abstenu de donner une estimation pour l’ensemble de l’exercice, « en raison de la poursuite de la pandémie de COVID-19 et de son impact incertain ».  

« Notre performance au troisième trimestre démontre encore une fois la solidité du modèle 3M alors que […] nous continuons de nous battre contre la pandémie », a indiqué Mike Roman, le PDG, cité dans le communiqué.

« Nous allons continuer d’investir là où la demande est forte, de gérer nos coûts d’exploitation de façon agressive et d’innover pour servir les besoins de nos clients et les tendances du marché mondial », a-t-il ajouté.