(Montréal) La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a affiché mardi un profit en baisse de 18 % pour son troisième trimestre, des livraisons records de céréales n’ayant pas suffi à contrebalancer l’incidence de la pandémie de COVID-19 sur le transport de marchandises.

La Presse Canadienne

Le Canadien National a enregistré un bénéfice net de 985 millions pour son trimestre clos le 30 septembre, en baisse par rapport à celui de 1,2 milliard pour la même période de 2019.

Le bénéfice par action a atteint 1,38 $, en baisse par rapport à celui de 1,66 $ par action de la même période l’an dernier.

Les ventes ont diminué de 11 % à 3,41 milliards, alors qu’elles étaient de 3,83 milliards un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 1,46 $, à partir de revenus de 3,5 milliards, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Les revenus tirés des produits chimiques et pétroliers ont reculé à 591 millions, en baisse par rapport à ceux de 788 millions du même trimestre l’an dernier. Les revenus des produits céréaliers et de l’engrais ont pour leur part avancé à 608 millions, contre 552 millions l’an dernier.

Le ratio d’exploitation, une mesure de l’efficacité qui exprime les dépenses en tant que pourcentage des revenus, s’est établi à 59,9 %, ce qui représentait une augmentation de 2,0 points de pourcentage par rapport à la même période l’an dernier.

Par ailleurs, le conseil d’administration du transporteur a approuvé le versement, le 30 décembre, d’un dividende de 57,5 cents par action ordinaire aux actionnaires inscrits en date du 9 décembre.