Le tribunal a approuvé hier la réorganisation de Nemaska Lithium qui deviendra propriété à parts égales d’investissement Québec et du groupe Pallinghurst.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

L’offre est fondée sur la valeur des créances du groupe composé des deux nouveaux propriétaires et du plus important créancier de Nemaska Lithium, Orion Mine Finance, qui conserve ses droits. La nouvelle Nemaska Lithium sera une entreprise privée, ce qui signifie que ses actionnaires sont laissés pour compte. « Malheureusement, les porteurs d’actions ne recevront aucun paiement ni aucune distribution à l’égard de leurs actions dans le cadre de la procédure », a fait savoir l’entreprise dans un communiqué.

Nemaska Lithium avait entrepris l’exploitation d’une mine et d’une usine de production de lithium de qualité batterie et avait dû se placer se placer sous la protection de la loi sur les créanciers des compagnies le 23 décembre 2019. Investissement Québec et Pallinghurst se sont engagés à réinvestir jusqu’à 600 millions dans la relance de l’entreprise, dont 95 millions chacun dès maintenant.