(Toronto) Le compte de base de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) a affiché un rendement de 5,6 % au cours du trimestre qui a pris fin le 30 juin.

La Presse canadienne

Le gestionnaire de fonds a indiqué vendredi que son actif net s’établissait à 434,4 milliards à la fin du premier trimestre, en hausse de 22,7 milliards depuis le 31 mars — lorsque son exercice financier 2019-2020 s’est terminé.

Un nouveau fonds mis sur pied visant à bonifier les prestations de retraite à plus long terme a pour sa part terminé l’exercice avec un actif net de 3,3 milliards, en progression de 1 milliard par rapport à la fin mars.

L’OIRPC gère les actifs du Régime de pensions du Canada, qui couvre les employés dans la plupart des employés à travers le pays, à l’exception du Québec, qui compte son propre régime. Le dernier trimestre a été volatile en raison du plongeon boursier survenu à la fin mars en raison de la pandémie de COVID-19. Les marchés se sont toutefois relevés depuis.

« Bien que les marchés mondiaux des capitaux aient connu une forte remontée depuis mars, une incertitude considérable persiste quant aux systèmes de santé, économique et social », a souligné dans un communiqué le président et chef de la direction de l’Office, Mark Machin.

Son rendement réel net annualisé sur cinq ans, ajusté en fonction de l’inflation, a atteint 7,2 %, tandis que le rendement réel net annualisé sur dix ans a atteint 8,9 %.