(Toronto) La pandémie de la COVID-19 a forcé la fermeture de ses magasins pour une durée variable, mais Canadian Tire s’en tire tout de même avec une croissance de 9,3 % de ses ventes au détail selon les résultats de son deuxième trimestre qui a pris fin le 27 juin.

La Presse canadienne

La division pétrolière a cependant grevé cette bonne performance puisque une fois incluse dans les résultats consolidés, elle fait chuter la croissance à 1,7 %.

La Société Canadian Tire Limitée peut notamment remercier le commerce électronique puisque les ventes y ont connu une hausse vertigineuse de 400 %. Cette performance inclut toutes les enseignes du groupe, dont L’Équipeur, Hockey Experts, Sports Experts et Atmosphere.

Les ventes de commerce électronique ont atteint 600 millions au cours de ce trimestre, soit plus qu’au cours de toute l’année 2019.

Les ventes au détail, excluant la division pétrolière, ont connu une croissance de 9,3 % au moment où environ 80 % du réseau de magasins était fermé pour la majeure partie du trimestre.

Si le mois d’avril a été plus difficile avec une baisse des ventes de 1,8 %, la reprise ne s’est pas fait attendre avec des hausses de 25 % en mai et de 38 % en juin.

Malgré la bonne performance des ventes, la pandémie a tout de même eu un effet négatif sur le bénéfice par action (BPA) dilué normalisé. Il s’établit à 0,25 $ comparativement à 2,97 $ lors de l’exercice précédent.

Canadian Tire annonce qu’elle maintient l’interruption des rachats d’actions. La société compte 2,3 milliards en trésorerie et en titres négociables, incluant un prélèvement préventif de 700 millions sur la facilité d’achat de billets auprès de la Banque Scotia.